dimanche, janvier 29, 2006

Hamas, elle est bien bonne celle-là

Le Hamas palestinien accuse les occidentaux qui conditionnent leur aide à la reconnaissance d'Israel de "chantage".

On ne peut vivre de la charité et être complètement libre, surtout sur un point si fondamental !

L'arrivée au pouvoir du Hamas est une mauvaise nouvelle à court terme et une bonne nouvelle à long terme : pour toutes les démagogies, l'exercice du pouvoir est une mise à l'épreuve, soit elles s'adaptent et deviennent plus pragmatiques, soit elles meurent, quelquefois dans le ridicule, quelquefois, hélas, dans le drame.

On pourrait d'ailleurs en dire autant de nos farouches "anti-libéraux" (nouveaux oripeaux des vieux marxistes anti-capitalistes), simplement, dans leur cas, l'oubli orchestré du drame créé par la mise en oeuvre de leur idéologie (voir La grande parade, de JF Revel) a été si foudroyant qu'ils retrouvent quelque crédit, malgré la Chine, Cuba et la Coée du Nord.

Aucun commentaire: