mardi, avril 25, 2006

La tragédie du Président (FO Giesbert)

FF

Ce live tire sur l'ambulance, mais je dois avouer que certains portraits bien féroces font plaisir.
Ce livre, sorti avant la crise du CPE, peut en expliquer un des ressorts : Villepin, du temps qu'il était à l'Elysée, s'est employé à mettre en oeuvre systématiquement une technique bien connue des courtisans, monter en épingle les incidents, envenimer les anicroches, pour se rendre indispensable pour éteindre la crise qu'il a ainsi lui-même créé. Cette technique est très efficace, seul problème : il faut savoir s'arrêter à temps.

A noter que FOG met une partie de la crise du chiraquisme (dix ans gaspillés) sur le dos des Français, qui ont préfèré les joueurs de pipeau aux diseurs de vérités désagréables.

Raymon Barre a déclaré en 1978 que la France vivait au dessus de ses moyens, combien c'est plus vrai aujourd'hui : dans 15 ans, un quart de la population française aura plus de 60 ans, avec tous les problèmes de dépendance que cela suppose, les individus essaient bien d'épargner, de prévoir, mais la collectivité, elle, n'a su que jouer les cigales, pour financer des emplois de fonctionnaires qui ne servent pas à grand-chose (1).

Si Chirac porte la responsabilité d'avoir été pusillanime avec constance, il a aussi le tort d'avoir entretenu les Français dans leurs illusions, au point qu'ils sont aujourd'hui atteints d'acédie, trouble qui se caractérise par la répulsion pour l'action.

Un symptome presque amusant de cette acédie : la France est le pays des rapports au placard. Dans d'autres pays, on fait aussi des rapports sur ceci ou cela, mais ils finissent par déboucher sur des décisions. En France, dès qu'on a publié un rapport, on s'empresse d'en commander un autre sur le même sujet ou sur un sujet connexe, retardant d'autant le moment douloureux et risqué du passage à l'acte.

(1) : affirmation choquante ? excessive ? Les pays qui nous entourent ont entre 14 % et 17 % de la population active dans la fonction publique, nous en sommes à 25 %. Comme, jusqu'à preuve du contraire, vivre en Allemagne, en Espagne, en Grande-Bretagne ou en Suède n'est pas l'enfer, il faudra finir par se dire que nous avons des fonctionnaires qui sont bien mal employés.

Le pire est que ça ne veut pas dire qu'ils ne travaillent pas : on peut dépenser beaucoup d'énergie à faire des choses peu utiles, inutiles ou qui seraient mieux faites dans un autre cadre ou une autre organisation.

Aucun commentaire: