vendredi, janvier 12, 2007

Quand Ségolène Royal, en plus d'être idiote et incompétente, devient odieuse ...

Un projet de réforme de la justice par Ségolène Royal

NB : quand je dis que Ségolène Royal est incompétente et idiote (et vice-versa), je me limite aux matières concernant la gestion d'un pays, qui ne semblent pas beaucoup la passionner. Quand il s'agit de construire son image et de d'orienter les médias, c'est différent, elle fait même preuve d'une certaine maestria.

J'en profite pour récolter du même blog une bonne latte contre José Bové, qui lui n'est pas un idiot, seulement un salaud :

José Bové, le libre malgré lui

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Je dirai surtout malhonnête,car qui pourrait croire qu'un couple qui vit ensemble depuis une vingtaine d'année ne puisse être d'accord sur un problème aussi crucial, au centre du projet socialiste.
L'envie d'avancer masquée est en fait un réel besoin pour la candidate de socialos sans avenir, perdus dans leurs contradictions et leur fameux fantasme, celui qui fait payer les riches, quels riches ?. Pauvre France où on est riche à partir de 4000 Euros, souvent acquis dans le privé au rythme de 60 h par semaine. A gauche ce n'est plus seulement la paupérisation du pays, c'est aussi celle des esprits qui est en marche, celle qui fait inventer des mots quand on n'a plus d'idées.

Anonyme a dit…

Dois-je vous signifier que vous laisser aller et insulter la mère Royal, au mieux prêche à des convertis, au pire donne envie aux femmes qui vous lise de voter pour elle juste pour contrer les relents machistes qui ressortent de cette exécration ? Absolument contre productif ... et inutile.

DoM P a dit…

Vous est-il venu à l'idée d'accuser Franck de féminisme exacerbé lorsqu'il s'est lancé dans la critique de Hollande?
Nous autres "machistes" revendiquons le droit de critiquer les gens pour ce qu'ils disent et font, au-delà de leur sexe.

fboizard a dit…

Je me suis déjà fait traiter de macho, mais par quelqu'un dont je ne prisais pas le jugement en la matière.

Ceci étant dit, n'est-ce pas SR elle-même qui joue à outrance de sa féminité ?

Alors, bien loin d'être macho, je suis plutôt pondéré sur cet aspect de sa campagne que je m'abstiens de critiquer.

Par exemple, je n'ai pas encore fait cette remarque évidente que son voyage en Chine aurait pu être effectué exactement avec le même emploi du temps, les mêmes rencontres, les mêmes propos et les mêmes photos par, disons, Emmanuelle Béart.

François Delpla a dit…

Vous êtes dur pour elle (Emmanu- s'entend)