samedi, février 24, 2007

Ségène Royal : où sont les handicapés ?

Ségolène Royal déclarait, à l’occasion de son grand oral sur TF1, « dans une équipe où il y a une vingtaine de personnes, il devrait y avoir une à deux personnes handicapés,…sinon c’est de la discrimination », se faisant ainsi la championne de la mixité sociale, du changement de regard de la société sur le handicap. Dommage que Marie-Ségolène ne tienne pas compte de ces propres engagements car dans son équipe de campagne (de 36 membres) pas l’ombre d’une personne handicapée.

Je crois qu'il y a là une des choses les plus dégueulasses (pas d'autres qualificatifs) du socialisme français : la générosité en paroles, la compassion pour épater la galerie, l'empathie pour faire pleurer dans les chaumières, et après ? Rien.

C'est obscène, puisque l'obscénité consiste à exposer ce qui devrait rester intime.

La générosité, la compassion, l'empathie, on les pratique mais on n'en parle pas.

Au lieu de quoi, les socialistes font exactement la contraire : ils en parlent, ils s'en vantent même, ils en font un copieux étalage télévisé mais ils ne les pratiquent pas : en pratique, ils se distribuent les places, créées grâce à l'argent extorqué aux Français sous prétexte de solidarité.

Connaissez vous un autre mot que "dégueulasse" pour qualifier ce genre de choses ?

4 commentaires:

Ladrennec a dit…

Je serais tenté de répondre que les handicapés se trouvent en réalité en abondance dans l'équipe de Ségolène, puisqu'elle est majoritairement constituée de socialistes conservateurs ayant encore le marxisme et l'étatisme comme référentiels absolus, mais ce serait bas, facile et mesquin.
Il n'empêche, c'est bien tentant...

yo a dit…

Osons, osons !!

Anonyme a dit…

d'autant plus que 1 à 2 personnes handicapées pour une équipe de 20 personnes, bigre ca fait du 5-10% ?
Il y aurait 5-10% d'handicapésdans la population active en France.
Il est urgent d'importer des handicapés.
C'est vrai, c'est déguelasse de créer une telle pénurie !

fboizard a dit…

Il me semble que la norme définie par la loi est de 6 % handicapés dans les entreprises, faute de quoi il faut payer une taxe (encore un moyen de faire payer les boites).

Je crois que le quota réel est de 4 %.

De plus, il s'agit de handicap reconnu, qui ne correspond pas forcément à ce que le vulgus pecus définirait comme handicapé.