lundi, avril 30, 2007

La gauche la plus bête du monde ?

Voici ce que donne un sondage du Nouvel Obs :

Si Sarkozy est élu :
je pleure : 13,85%
j'entre en résistance : 34,88%
je m'exile : 7,72%
je m'inscris au PS : 2,84%
je suis content : 40,7%

Je suis perplexe : tant qu'on y était à faire dans la nuance, pourquoi n'y a-t-il pas comme proposition "Je me suicide" ?

Comme d'autres, je suis particulièrement choqué par le "j'entre en résistance", qui est pourtant la proposition anti-sarkozyste recueillant le plus de suffrages. Bien sûr, on arguera d'une forme d'humour branché, mais il y a des formes d'humour pitoyables.

Rappelons aux oublieux que la résistance, tout comme le fascisme, date d'une autre époque, autrement plus dramatique que la nôtre.

C'est à mes yeux injurieux, profondément irrespectueux, de mettre "résistance" et "fascisme" à toutes les sauces ; cela témoigne de plus de la bêtise de ceux qui emploient ces termes. Cela fait bien longtemps que je me désespère de voir revenir l'intelligence disparue de la gauche française.

Et si Royal est élue, que fais-je ? Rien de plus que d'habitude. Simplement, je saurai que je paierai plus d'impôts, que je devrai continuer à mettre de l'argent de coté en prévision de la faillite de nos systèmes sociaux et que la France continuera de décliner pendant 5 ans supplémentaires.

9 commentaires:

Anonyme a dit…

ca va être la grande question de l'aprés-élection (je l'espère)
Pourquoi avons nous une gauche aussi bète ?

Comme la connerie, c'est un sujet inépuisable !

fboizard a dit…

Au fond, ce n'est pas très compliqué à comprendre : ce sont encore les communistes, bien que pulvérisés dans les urnes, qui donnent le la.

Réformer, se soucier de l'offre et des entreprises, c'est mal ; distribuer de l'argent étatique sans se soucier des effets, c'est bien.

Ne cherchez pas plus loin, il n'y a pas grand'chose de plus à comprendre.

Quant à se demander pourquoi tant d'intellectuels sont à gauche, cela revient à confondre intellectuel et intelligent en politique.

On peut être intellectuel et avoir des tas d'idées idiotes en politique.

Pour une analyse plus complète, je vous renvoie au "Pourquoi les intellectuels n'aiment pas le libéralisme" de Raymond Boudon.

Cependant, quelque chose me dit que l'hégémonie de la gauche bête touche à sa fin, que "réformiste" ou "social-démocrate", voire "libéral", ne sont plus pour très longtemps des insultes à gauche.

Pour la première fois depuis des décennies, la gauche est opposée à quelqu'un qui n'a pas honte d'être à droite et, selon toute vraisemblance, elle va perdre.

L'essence de la démocratie est de convaincre les électeurs de vous porter au pouvoir pour y appliquer vos idées.

Une bonne raclée sans ambiguités (c'est ce qui a manqué en 2002) et une cure d'opposition sont d'excellents remèdes pour guérir d'idées dépassées et faire le tri.

C'est ce qui est arrivé au parti démocrate US et au parti travailliste UK, cette cure a été suivie de grandes réussites électorales, c'est tout le mal que je souhaite au PS.

Anonyme a dit…

A peu prés d'accord (surtout sur la recommadation de lire l'excellent Boudon que l'on voit d'ailleurs peu dans les médias, ceci expliquant d'ailleurs son coté excellent)

Cependant j'excluerais les coco. Paradoxalement, ils ont un sens de l'ordre et meme un désir d'ordre. Regardez la fin de 68 avec Grenelle et la CGT. Regardez aussi -malheureusement ou est allé le vote ouvrier et communiste....vers le FN.

Le PCF etait plutot la gauche tétu, rigide mais assez peu cynique (quelques goulag mis à part mais la on sort de l'hexagone).
C'est plutot les trostsky dont je me méfie. Lire à ce sujet, le petit livre (médiocre mais curieux de Malaparté - Technique du coup d'état). Edifiant. Entre le grand mythe de la révolution prolétarienne d'Octobre 17 et le coup tordu de Leon, il y a des indications trés riches....

La gauche caviar est celle de Mitterrand et de Segolène qui l'un et l'autre ont réduit Machiavel à l'état de Boy scout.La suite va être SANGUINAIRE au PS.Il y avait longtemps que j'avais pas vu de film d'hémoglobine... Je sens que je vais me régaler.

PS : bien vu votre post sur Le Monde

fboizard a dit…

"PS : bien vu votre post sur Le Monde" Lequel ?

"Le PCF etait plutot la gauche tétu", c'est bien ce qui empêche la gauche de se moderniser, entre les vrais communistes et les socialistes qui pensent comme les communistes.

fboizard a dit…

Le Monde verse dans la ségolâtrie à sa manière, c'est-à-dire hypocrite : on donne un coup à droite et un coup à gauche, mais on fait bien attention à ce que le coup à gauche soit moins violent que le coup à droite.

Libé et Le Figaro sont plus francs dans leurs prises de position.

Sinon, la prétention, irritante et ridicule, de la gauche à se prétendre la seule vraie démocratie et le seul vrai peuple, d'où il s'ensuit que tout adversaire est un dictateur ami des patrons, pourrait bien, comme je le disais, s'achever : une des raisons qui motivent les sarkozystes déclarés que je connais est justement ce complexe de supériorité morale de la gôche.

Et comme les sarkozytes risquent de se révéler nettement plus nombreux que les gôchistes, il conviendra que ces derniers se remettent un peu en cause (je sais, ils n'ont pas l'habitude, je vois d'ici venir l'affreux complot patrono-lepéno-sarko-médiatique qui a empêché le peuple de comprendre à quel point leurs idées étaient excellentes).

Anonyme a dit…

Je parlais de votre commentaire sur l'article Sego, les femmes au pouvoir etc etc vieille antienne ridicule et sexiste à la fois pour les hommes et pour les femmes.

J'espère que Sarko va surtout faire un gros score pour éviter de trop nombreux 3ieme tours. J'espère aussi que les réformes les plus importantes à mes yeux (35h, service minimun, immigration organisée, etc, etc) seront rapides. Aprés la droite fera comme la gauche elle va s'enfoncer dans le pouvoir, le notable, etc, etc.
A moins que Sarko soit plus "révolutionnaire" que ca. Bref Du de Gaulle et du Napoleon plus que du CHrac et Mitterand.

Anonyme a dit…

voir aussi http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3214,36-903655@51-897912,0.html
France/Pays Bas

La Hollande l'autre pays du fromage...

François Delpla a dit…

Sarkozy a relevé une inexactitude dans le discours de Ségolène Royal à Charléty : la contraception, ce n'est pas après 68, c'est Neuwirth, député gaulliste en 67.

En tant qu'historien (mais il en est de plus spécialistes), je pense qu'il y a là pour lui un terrain glissant :

* Lucien Neuwirth était un député UNR unique en son genre, de loin le plus ouvert sur les questions de société, quasiment un pré-soixante-huitard égaré dans la droite (de même qu'en juin 1958, après avoir joué un rôle décisif le 13 mai pour le retour de De Gaulle au pouvoir, il avait été pionnier dans la prise de contact avec le FLN).

*Il a fait passer sa loi avec grande difficulté et guère avant 68 puisqu'elle date du 28 décembre 67.

*cette loi encadrait l'accès à la pilule contraceptive de toutes sortes de limitations qui appelaient leur propre balayage par un grand mouvement populaire : nécessité d'être majeure (et ce à 21 ans !), obligation de présenter au pharmacien un "carnet à souches" afin que les précieuses pilules ne circulent pas n'importe où, non remboursement par la Sécu. De Gaulle à cet égard avait pris position par une phrase moins indispensable à sa gloire, et à celle du pays, que l'appel du 18 Juin : "On ne rembourse pas la distraction" !!

* et surtout, ce qui rend le propos de Ségolène Royal juste MEME A LA LETTRE : les forces de blocage de la société française ont retardé au maximum les décrets d'application, dont le premier n'est sorti qu'en 1969 ! Neuwirth lui-même disait avec amertume en février 72 : "Seule en contradiction avec la volonté de la loi, une puissance administrative a bloqué la préparation et la publication des décrets d’application. Ce sabotage délibéré ne pouvait qu’aboutir à l’encouragement des pratiques abortives, inévitable résultat de l’échec éventuel de la contraception. »

Cf. une excellente étude en ligne : http://clio.revues.org/document623.html

Anonyme a dit…

La loi est promulgée le 28 décembre 1967 mais la réglementation, fabrication et la prescription des contraceptifs n'arrivera qu'en 1972...