dimanche, décembre 23, 2007

Quelques nouvelles du réchauffisme : le parti-pris des medias français

Il y a dans Le Monde et Libération des articles au ton fort agressif pour dénoncer les erreurs d'un disciple de Claude Allègre, sceptique notoire de l'origine humaine d'un éventuel réchauffement climatique.






Ce souci soudain de rigueur scientifique dans ces journaux dont ce n'est pas l'habitude ferait bondir d'enthousiasme mon petit cœur d'ingénieur si, malheureusement, il ne fallait y apporter deux bémols :

> l'étude en cause corrigée de ses erreurs reste une mise en cause du réchauffisme, ce que s'abstiennent de préciser nos journaux parangons de vertu scientifique.

> les thèses réchauffistes sont très lourdement entachées d'erreurs dont ne parlent jamais Libération et Le Monde, étrange hémiplégie de la rigueur scientifique de ces journaux auto-proclamés «de référence».

Si vous voulez avoir un grand succès dans les diners en ville, passer pour un fou et vous faire des ennemis (1), il vous suffit de dire que l'existence même de l'effet de serre, dont tout le monde fait le moteur de la future catastrophe climatique, n'est absolument pas prouvée, sans parler de son éventuelle contribution au réchauffement.

Pourtant, c'est la stricte réalité ! Il y a de très sérieuses raisons de penser que l'effet de serre n'existe pas.

Hé bien, vous savez quoi ? Ce que le Monde et Libération taisent, le Herald Tribune, pourtant lui aussi réchauffiste, l'écrit. Si ces journaux français sont au bord de la faillite, c'est peut-être qu'ils sont mauvais ?

Ceci étant dit, la tactique des réchauffistes est fort efficace : «Répétez suffisamment fort et souvent un mensonge ou un propos douteux, et il finira par passer pour une vérité.»

Comme je ne me fais guère d'illusions sur la capacité des masses à saisir les problèmes complexes, je pense que que le réchauffisme a encore de beaux jours devant lui (le marxisme a bien survécu un siècle à sa réfutation théorique).

(1) : car il faut dire la vérité : le réchauffisme est d'abord une religion, et rien ne suscite tant la haine que de ridiculiser sa religion devant un croyant.

Aucun commentaire: