dimanche, décembre 23, 2007

Les croisés d'Afghanistan

Comme je vous l'ai signalé, la lecture des commentaires de lecteurs du journal Le Monde
est fort instructive, à défaut de remonter la gauche bourgeoise et enseignante (beaucoup de lecteurs sont à l'évidence salariés du mammouth) dans mon estime.

Voici que je relève, dans un commentaire qui me paraît plus de gauche radicale qu'islamiste, l'expression «les croisés d'Afghanistan».

Celui qui l'emploie a-t-il conscience de reprendre le vocabulaire de Ben Laden ? Si oui, pourquoi n'en éprouve-t-il aucun scrupule ? Si non, cela témoigne d'une bien grande ignorance du sujet commenté.

Bien sûr, la collusion entre la gauche radicale et l'islamisme a été mis en lumière par Caroline Fourest et Pierre-André Taguieff.

Non seulement, s'agissant de la morale, je n'ai clairement pas les mêmes valeurs que ces gens-là, mais, s'agissant de l'analyse, j'ai une vision du monde si opposée à la leur que j'éprouve des difficultés à les comprendre.

Pour en revenir aux «croisés de l'Afghanistan», autant je peux comprendre qu'on parle ainsi à propos de l'Irak, même si je ne suis pas d'accord, autant à propos de l'Afghanistan, cela me semble totalement déplacé : l'objectif y est avant tout militaire.

2 commentaires:

Pierre Robes-Roule a dit…

sur le fond rien de trés surprenant. Pour la plus grande partie de la Gauche, le héros de 14-18 restera....Jaures, alors l'Afghanistan qui est bien plus loin que Munich......

Robert Marchenoir a dit…

Pour paraphraser Yanniiiick, tout est consternant dans un grand nombre de commentaires des lecteurs du Monde.fr: l'inculture, l'indigence de l'argumentation, l'illettrisme mêlé de prétentions culturelles (chez les mêmes), le bien-pensisme effroyablement conventionnel, l'agressivité, la mesquinerie, l'impolitesse...

Le plus effrayant étant que pour commenter, il faut être abonné payant.

C'est donc la crème de la crème qui commente. L'élite des lecteurs du journal de référence.