lundi, décembre 24, 2007

Yanniiick contre Niiiicolas

Quand j'entends «engagé», je sors mon éclat de rire.

Les «zartistes zengagés» ont un don pour le ridicule qui donne une idée de l'infini. Il suffit de penser à l'inénarrable Emmanuelle Béart ou au tragique Bertrand Cantat.






Mais, dans le genre, Yannick Noah est un champion. Il aurait mieux fait de se contenter de rester un champion de tennis.

M. Sarkozy a été élu et M. Noah (1) est toujours là, bien qu'il ait menacé : «Si Sarkozy est élu, je me barre.» (Que ne l'a-t-il fait ?). Cela ne l'empêche de donner un entretien au Journal du Dimanche du plus haut comique.

Par exemple à propos de N. Sarkozy : «Mais tout me choque ! L'attitude, le ton, l'arrogance me choquent. Le déballage de richesse, le cynisme me choquent. La désinformation me choque. Tout me choque, tout.»

Vous savez que je ne ménage pas mes critiques à Nicolas Sarkozy, mais là, les bras m'en tombent. M. Noah ne comprend-il pas que ce que critiquer le «déballage de richesse» peut avoir d'indécent quand on est soi-même riche à millions ?

Quant à reprocher le cynisme à un gouvernant, ce sont là propos d'enfant de choeur ou d'hypocrite.

Croyez vous qu'il est aveuglé de ressentiment contre le président mais que, heureusement, il est plus lucide sur l'opposition ? Jugez-en : «Tu peux gagner très bien ta vie, mais par contre, partage! Etre de gauche, c'est ça, et je l'ai ressenti chez Ségolène et son équipe.»

Avouez que trouver le goût du partage chez une candidate qui fraude le fisc sur sa résidence secondaire dans le Lubéron et qui n'a jamais approché un pauvre à moins de deux cents mètres, c'est très fort.

Ah si, c'est vrai, Ségolène est partageuse avec l'argent des autres, avec l'argent des contribuables. Mais c'est une nuance que M. Noah n'a visiblement pas saisie.

On est un peu effaré de lire cette suite de clichés où les bons sentiments guimauve couvrent des idées courtes.

Décidément, comme disait Pierre Dac, ceux qui l'ouvrent avant de la fermer feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir.

Si M. Noah tient absolument à donner son avis sur un sujet où son incompétence éclate, il n'a qu'à faire comme tout le monde : tenir un blog.

Je vous ai tout de même gardé le meilleur pour la fin : il paraît que Yannick Noah est la personnalité la plus populaire auprès des Français. Tant que ce n'est pas la plus écoutée ...

(1) : je ne connais pas personnellement M. Noah, je ne vois donc aucune raison de l'appeler par son prénom comme le font certains. Je trouve assez répugnante cette familiarité de pacotille.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

"A l'école, j'étais l'un des plus déconneurs, mais le seul à jamais me faire choper." (Yanniiiick)

Définition de la gauche.

"Grattez, prenez l'oseille, jamais je n'ai parlé comme ça à mes enfants."

Contrairement aux 53% de sarkozystes qui leur disent cela tous les matins.

"Mon plaisir, c'est de faire la différence pour quelqu'un d'autre, pas de ramasser autant que je peux pour empiler. Moi, je reste loyal et je vais au bout du voyage."

Etre de gauche, c'est passer son temps à affirmer sa bonne moralité.

"On a perdu, le bateau a pris l'eau, et tout le monde s'est mis à sauter en donnant des coups de coude aux collègues."

Quand la gauche perd, le monde entier perd. Nul n'existe en dehors de la gauche.

fboizard a dit…

Les gens de gauche sont fort irritants, mais leur tendance à exposer l'intérieur de leur tête, leur belle âme, à tout le monde, est franchement indécente.

Est-ce que je montre mon âme à tout le monde, moi ?

A croire qu'il n'y a qu'eux qui se soucieraient de l'humanité souffrante.

Les bons sentiments ne sont pas chers, tout le monde peut s'en parer.

Mais la bonne politique, celle qui amène la prospérité, c'est autre chose. Sur ce sujet, nos âmes d'élite de la gauche morale sont moins flambardes.

Ceci étant dit, je n'ai pas réussi à me mettre en colère en lisant cet entretien de Yanniiick qui déborde de naïveté auto-satisfaite.

Pierre Robes-Roule a dit…

Les propos de M. Noah me permettent de lui attribuer facilement et sans risques, le titre inconsistant d'intellectuel.....de gauche bien sûr.

daredevil2007 a dit…

Mais qui est au fond ce Monsieur Noah? Un petit joueur de tennis qui a tout juste réussi à gagner 1 ou 2 grands tournois dans toute sa carrière mais a su se placer dans le monde du show bizz et gagner plein d'argent - comme chacun sait, les gens de gauches ont le verbe haut quand il s'agit de prendre la défense des pauvres et des opprimés (qu'ils ne voient le plus souvent que de loin) mais dès qu'il est question de gros sous, ils redeviennent de "droite" car ne sont nullement ennemis de leurs intérêts... Cela me fait penser à notre cher président socialiste qui était un pauvre parmi les pauvres sauf que c'était (c'est) sa femme qui avait le pactole... Toujours la même façon de procéder : faites ce que je dis mais surtout pas ce que je fais... ou alors sans que cela ne se voie
Pathétique autant que pitoyable!!

fboizard a dit…

Parmi toutes les méchancetés qu'on peut dire sur les socialistes, j'aime bien : ils souffrent d'être riches et se soignent en payant des impots.

Mais le problème est que cette méchanceté est inexacte, plus vrai hélas serait : ils souffrent d'être riches et se soignent en faisant payer des impots à tout le monde.