jeudi, janvier 17, 2008

La Cigale Récamier

N'Y ALLEZ PAS !

Nous avions été attirés par ce restaurant qui se fait une spécialité de soufflés. Ca paraissait alléchant.

Quand nous sommes arrivés, notre réservation avait été oubliée. On nous a demandé d'attendre, ce qui nous a permis de nous faire une idée.

Clientèle : vieux bourgeois pseudo-branchés, genre soixante-huitards friqués sur le retour, Libé ou Le Monde sous le bras.

Restaurant serré et bruyant.

Serveurs agités qui pètent plus haut que leur cul (donnent clairement l'impression de se considérer plus importants dans le restaurant que les clients. Ce qui confirme mes expériences précédentes: comment reconnaître un restaurant branché ? Les serveurs sont odieux, on y mange mal et c'est cher.)

Au bout de vingt-cinq minutes d'attente, nous sommes partis.

Nous avons fini au bar du Lutetia tout proche, c'est autre chose : service agréable et stylé, espace luxueux et confortable, musique, et pour pas plus cher.

Les soufflés, je les ferai moi-même.

Vous pouvez trouver sévère de juger un restaurant sans avoir gouté la cuisine, mais quoi ? On ne va pas au restaurant pour être traité comme des chiens.

9 commentaires:

Anonyme a dit…

restaurant spécialisé dans les soufflés à Angers pas loin de la place principale s'il existe encore (ça date de 5 ans )

Sans prétention, pas cher et trés bon !

Pour une petite sortie aéronautique un bon objectif !

fboizard a dit…

Vous auriez un nom pour le restaurant.

Quant à la sortie aéronautique, je projette d'aller à Anjou Ailes Rétro fin aout en J3.

Anonyme a dit…

Réservation "oubliée" (mon cul, oui...) = départ immédiat du restaurant + cassage malencontreux de quelques assiettes + quelques insultes à caractère homophobe au patron + quelques mains au cul aux serveuses.

Non mais sans blague...

Anonyme a dit…

La Soufflerie Coordonnées principales
8 pl Pilori 49100 ANGERS


02 41 87 45 32

Anonyme a dit…

Je vous trouve bien patient d'avoir attendu 25 minutes. Au bout de 10, je pars, et propablement pas discrètement.
Non mais.

Anonyme a dit…

Cette mésaventure illustre parfaitement la tendance forte des commerçants français à dédaigner le client, ce qui serait impensable outre atlantique.

Il y avait eu il y a quelques mois une chronique là-dessus, sur le défunt What's Next, qui était assez informative.

Personnellement je n'aurais même pas attendu. Et j'aurais fait savoir mon mécontentement.

Doc38

Anonyme a dit…

pas mal la Soufflerie, mais c'est pas renversant non plus !
Si vous allez à Angers, ne ratez pas la Salamandre !
Sinon, le Petit Machon, rue Bressigny, est très typique (si ça existe encore) avec une spécialité d'andouillette cuite au vin blanc... souvenir savoureux d'une vie étudiante insouciante ;-)

fboizard a dit…

«Et j'aurais fait savoir mon mécontentement.»

Le simple fait de perdre notre auguste clientèle me semble un châtiment assez terrible en soi.

Phileas, Anjou Ailes Rétro ne dure qu'un week-end, essayez vous de faire doubler mon cholestérol en deux jours ?

Anonyme a dit…

je reviens d'un séjour à Chicago. Une semaine passée avec mon épouse dans un hotel ou le service ferait pâlir celui de nos 4*. juste une anecdote qui vous fera probablement rire jaune :
Un soir nous décidons d'aller dîner dans un steack house sans reservation(un équivalent de l'hippopotamus chez nous). La salle est bondée. on nous propose un verre au bar en attendant en nous promettant une table dans 15 min maximum. Le verre de vin blanc au bar fut parfait. l'attente dura 10 minutes. une fois à table la serveuse s'approche et dit : Bonsoir, je suis Alice votre serveuse de ce soir. je suis là pour vous servir et on va tout faire afin que vous passiez du bon temps. Si quelque chose ne va pas n'hésitez pas m'en parler. Quelques minutes plus tard elle revint avec la carte et un plateau sur lequel étaient présentés sous cellophane les différents morceaux de viande dont elle nous fît un descriptif détaillé. Nous fîmes nos choix et les plats arrivèrent assez rapidement. Alice nous demande alors de couper la viande épaisse en son milieu afin de s'assurer que la cuisson nous convenait.

On a beau savoir qu'il s'agit d'un discours stéréotypé qu'elle sert à chaque client, cela fait plaisir.

Imaginez le touriste américain qui débarque dans le genre de restaurant que vous citez...

Dois je préciser que le service aux USA n'est pas compris dans le prix mais est laissé à la discrétion du client et qu'en moyenne un américain satisfait laisse 18% de service ?

CQFD