dimanche, février 17, 2008

Ne pas comprendre ou trop bien comprendre ?

Je trouve la proposition de Nicolas Sarkozy de confier la mémoire d'un enfant victime de la Shoah à un élève ou à une classe de CM2, déplacée, idiote et indécente : on ne peut vivre dans un passé perpétuel, le devoir de mémoire ne doit pas tourner à l'obsession ; la mesure me semble inadaptée à des enfants de cet âge ; enfin, un sujet aussi sensible doit être laissé à l'appréciation des instituteurs.

Mais il y a autre chose qui me choque, c'est qu'on passe par l'identification, c'est-à-dire l'émotion, là où on devrait user de réflexion.

Alors je me demande si je n'ai rien compris ou si j'ai trop bien compris. J'ai la sensation que pour Nicolas Sarkozy, il n'y a pas de pudeur, pas de limites, tout peut être utilisé à des fins d'image personnelle et donc électoralistes.

6 commentaires:

Josick d'esprit agricole a dit…

Sur son blog Marie-Annick fait état de mémoire :
En mai dernier M. Sarkozy proclamait : "Je veux en finir avec la repentance qui est une forme de haine de soi, et la concurrence des mémoires qui nourrit la haine des autres".
Aujourd’hui, Sarkozy dégringole dans les sondages et décide d’entretenir la mémoire de la Shoah en instrumentalisant de façon morbide des enfants de 10 ans.

Anonyme a dit…

Je crois que le mieux a faire c'est le mépris.
Il n'y a pas un jour sans que Sarkozy ne fasse une déclaration d'intention ou une action d'esbrouffe sur les sujets les plus divers.
Bien qu'il est évident depuis quelques temps que ca le dessert, il continue de plus belle.
Ce n'est pas une politique ou une stratégie, le président adore juste que l'on parle de lui.
Il plane a 10 000 m ce type la.
Aprés s'étre baffré avec ses amis au soir de la présidentielle, il commence son quiquennat par une semaine de vacance sur le yacht de son copain milliardaire.
Tout un symbole pour celui qui veux remettre la France au travail...
Depuis il a viré sa greluche pour se mettre avec une des plus belle femme du monde, il se la péte avec les journalistes du monde entier et en particukier Anglo Saxon qui pensait naivement voir un changement, il est tellement ivre de pouvoir dans les réunions internationale qu'il semble pinté et il commence a placer sa descendance dans l'appareil politique.
Il est déconnecté du réel au milieu de ses courtisans.
Ce n'est pas mieux que les autres mais sa se voit plus.
Le pouvoir corrompt.

Pierre Robes-Roule a dit…

Dramatique.
Ma fille n'ira pas en cours ce jour-la.

fboizard a dit…

Je trouve que N. Sarkozy dépasse les bornes de l'imbécilité. Il y a des symboles trop sensibles pour être des joujoux politiciens.

Simone Veil explique qu'elle a du mal à expliquer la déportation à ses arrières-petits-enfants. En faire un devoir scolaire pour enfants de dix ans, c'est profondément irrespectueux.

daredevil2007 a dit…

Le problème de fond : un enfant de cet âge peut-il comprendre, du moins essayer ? LA réponse est clairement non... et puis, dans quel but?
Je crois effectivement que nous sommes entrés, bien malgré nous, dans une présidence "bling bling" où seul ce qui brille - même si c'est du toc - compte... mais jusqu'où ira-t-il? Telle est la question suivante...
Visiblement personne n'est à même de le faire taire et ses conseillers sont dans leur tour d'ivoire d'où il ne voit plus le monde réel et surtout le mécontentement qui enfle...

Au fait, petite remarque grammaticale : bien que s'emploie toujours avec le subjonctif en français...

fboizard a dit…

Le Grevisse, Le Bon Usage, est utile.

De plus, j'aime sa philosophie qui consiste à répertorier les usages et non à prendre une position normative.