jeudi, février 21, 2008

Plus de la moitié des Français

Plus de la moitié des Français (1), qu'ils soient fonctionnaires, retraités, chômeurs ou allocataires divers et variés, reçoit l'essentiel, c'est-à-dire plus de 50 %, de ses revenus de l'Etat,

Ce chiffre aide à comprendre pourquoi, jamais, absolument jamais, l'Etat français ne sera réformé. Il s'écroulera, mais ne sera pas réformé.

Car ceux qui payent le budget de l'Etat n'auront jamais la masse, l'influence et la motivation suffisante pour s'opposer aux stato-dépendants.

Il leur faudrait trouver une voix politique qui les rassemble, comme Ronald Reagan ou Margaret Thatcher en leur temps, mais, étant donné la formation et le bagage des politiciens français, c'est très peu probable.

Une manière plus brutale de le dire : une moitié des Français, celle qui suffit pour être élu, vit aux dépens de l'autre moitié, pourquoi ça changerait ?

(1) : chiffre d'Yves de Kerdrel dans Le Figaro. Je lui ai demandé source et confirmation. Néanmoins, ce chiffre est tout à fait vraisemblable quand on sait qu'un quart de la population active est fonctionnaire et que la moitié des ménages ne sont pas imposables, or, pour les bas revenus, la moindre allocation fournit une part substantielle du revenu, alors, si on cumule les allocations, nombreuses comme les feuilles d'automne ...

Aucun commentaire: