mercredi, avril 16, 2008

La sécu doit-elle rembourser les lunettes ?

A une mauvaise question, il n'y a pas de bonne réponse.

Les Français qui se prennent pour un peuple cartésien sont totalement incohérents : ils admettent très bien que les mutuelles effectuent des remboursements complémentaires mais ils, au moins ceux qui du bruit, hurlent comme des cochons égorgés chaque fois qu'on parle de privatiser la sécu.

Pourquoi ?

Parce que, Bastiat l'a très bien expliqué dès 1840, chacun a l'impression de profiter du système tout en ayant la conviction que ce sont les autres qui payent. C'est une variante du phénomène du passager clandestin.

Tout le monde ressent un intérêt à pousser à la dépense et personne aux économies. C'est cette logique folle de déresponsabilisation qui entraine nos systèmes collectivistes, entre autres, chômage, retraite, santé, éducation, à la faillite.

Ce n'est même pas moi qui le dit, c'est inscrit dans leurs comptes : que dit un déficit de fonctionnement permanent, si ce n'est que le système n'est pas pérenne ?

Peu importe que la faillite arrive dans un an ou dans dix ans, elle arrivera et elle fera mal.

Et, bien entendu, on accusera le libéralisme, en vertu du principe selon lequel moins il y a de libéralisme plus il est coupable.

4 commentaires:

Patchan74 a dit…

Non seulement tout le monde pense que ce sont les autres qui payent et en plus de plus en plus se vantent ouvertement de gruger ce système !

On veut profiter des allocations chômage tout en travaillant au noir.

On veut profiter de la sécu tout en détournant le système etc...

Et dès qu'on parle de renforcer la surveillance, hop, levées de boucliers !

C'est pas vrai, les détournements cela n'existent pas, c'est du fantasme, mon boulot c'est pas d'être flic etc...

Y'a plus rien de cartésien dans ce genre de raisonnement !

Doc38 a dit…

Les mentalités évoluent toutefois, surtout chez les adultes jeunes.

Les gens ont de plus en plus conscience de la menace qui pèse sur la sécu, et les demandes abusives deviennent de fait assez rares.

En plus les jeunes docs sont très sensibilisés au problème, et ont beaux être libéraux, n'en sont pas moins responsables, pour la plupart, au regard des deniers publics.

A l'heure de l'evidence based medicine, des guidelines et autres, il est très possible de soigner de façon optimale sans dépenser des fortunes.

Cela dit, même en respectant ces guidelines, et après des années de modération de prescription de certaines catégories de médocs, examens complémentaires, et arrêt de travail, il semble que l'on atteigne un plancher indépassable. Et pourtant les dépenses continuent de croître plus vite que les recettes.

Je ne sais pas si le système est aussi vicié qu'on le répète ça et là. Il y a sans doute des économies d'échelle important à faire en rationalisant le fonctionnement de la sécu (c'est entre autre le but de la décentralisation du système avec la création prochaine d'agences régionales de la santé relativement autonomes qui pourront contracter directement avec les professionnels (à priori dès cet automne).

Cela dit, c'est surtout un sous-financement chronique qui explique le déficit constant du système (qui ne représente qu'environ 8% du PIB, tout à fait dans la norme des pays développés, et bien moins qu'aux USA, dont le système est loin d'être aussi bon).

Si nous pouvions nous défaire du boulet que représente l'excès de fonctionnaires surtout territoriaux, cela permettrait de largement compenser le sous-financement décrit plus haut, et peut-être régler le problème...

Enfin, n'oublions pas que quels que soient les systèmes (collectivistes ou privés) tous les pays développés semblent confrontés aux mêmes ennuis.

bardabu a dit…

J'aimerais savoir où peut-on se procurer un rapport qui mettrait en évidence les abus des utilisateurs de la sécu?

mutuelleassur a dit…

Pour l'optique, il est vivement recommandé de faire jouer la concurrence en se rendant chez différents opticiens. Il y a d'ailleurs un article très intéressant sur le sujet que vous pourrez consulter via l'adresse: http://blog.mutuelle-assur.com/lunettes--faire-jouer-la-concurrence.aspx et qui s'intitule "Lunettes : faire jouer la concurrence".