jeudi, septembre 18, 2008

Quand la France prend exemple sur le Danemark et la Hollande ...

Sans offense pour nos amis danois ou bataves, la France tend à devenir, sur la scène internationale, un acteur du même niveau que le Danemark ou la Hollande.

En tout cas, c'est très clairement l'avenir que nos dirigeants préparent à notre beau pays.

Defence Analysis est une lettre mensuelle britannique spécialisée dans les questions de défense qu'il m'arrive de parcourir de temps en temps et que je trouve généralement très pertinente.

Son étude de la réforme actuelle des armées françaises se conclut par cette phrase radicale : «Paris is actually abandoning the capability to pursue serious war fighting». Autrement dit, en langue de Molière : «Paris est réellement en train d'abandonner toute capacité à mener une vraie guerre».

C'est clair, c'est net, c'est ce que je redoute depuis un certain temps. Et c'est totalement irresponsable. Cette démission est l'aboutissement de la politique de défense menée depuis vingt ans.

Sans la menace de la force armée, la diplomatie n'est qu'aboiement de roquet.

Finis la place dans le monde, l'indépendance et la sécurité, vive le protectorat américain. Bien sûr, on ne nous le dit pas si franchement, il y a des pudeurs et des susceptibilités à ménager, mais c'est bien de cela qu'il s'agit.

Le Danemark et la Hollande, vous dis-je.

13 commentaires:

daredevil2007 a dit…

"Finis la place dans le monde, l'indépendance et la sécurité, vive le protectorat américain"

Mais nous sommes placés sous cette protection depuis 60 ans, Franck... comment voulez-vous que nous changions de stratégie alors même que nos caisses sont vides?
Et puis pour avoir une vision stratégique, il faut se concevoir comme une "grande nation" avec de réelles ambitions... ce que nous ne sommes plus depuis des lustres!
Quand on en vient à taxer les gobelets en plastique, la fin n'est plus loin ;))

BartlettGreen a dit…

"Sans la menace de la force armée, la diplomatie n'est qu'aboiement de roquet."

N'étaisse pas déja le cas depuis des années ?
je pense qu'ajuster nos ambitions et nos capacités a la réalité de notre situation est une bonne chose.
La France ne retrouvera jamais la place qu'elle avait ;le monde a changé.
Je ne pense pas pour autant qu'il faut se résigner a avoir une armée et une influence de petit pays.
Mais sur le présent, c'est tous ce que nous pouvons nous payer et un redressement est conditionné par un redressmeent (hypothétique pour le moment) préalable de l'économie et de la société Francaise.

fboizard a dit…

Tout est une question de degré : la France conservait jusqu'à maintenant une certaine capacité à mener des opérations indépendantes contre des adversaires faciles (mal armés, pas très motivés, incompétents et mal organisés). Je ne cite pas de noms pour ne vexer personne, mais je suis sûr que vous voyez de qui je veux parler.

Avec la dissolution d'unités logistique, du centre d'aguerrissement en montagne, de, régiments sol-air, même cette capacité limitée est en train de disparaitre.

Nous serons les supplétifs des Américains. Heureusement, les supplétifs, on connait : tirailleurs sénégalais, spahis, harkis, etc ...

Sauf que, ce coup-ci, nous serons de l'autre coté du manche. Juste retour des choses ? Ironie de l'histoire ?

daredevil2007 a dit…

"Nous serons les supplétifs des Américains"
Certes mais jusqu'à quand? Les américains seront-ils toujours prêts à se mouiller pour nous dans les années à venir... j'en doute entre nous!

Th a dit…

Plus de gaullistes aux commandes ...
Plus assez de sous ...
Sarko a confirmé le cap , on se place sous l'aile américaine et on suis le mouvement.

LOmiG a dit…

voilà qui est effectivement inquiétant, même si comme toi c'est l'impression que j'avais déjà.

Peut-être y'a t'il un espoir qu'enfin naisse une armée européenne ?

daredevil2007 a dit…

"Peut-être y'a t'il un espoir qu'enfin naisse une armée européenne ?"

Là, je pense que vous vous faites de réelles illusions... ce n'est pas pour demain à moins (peut-être) d'un cataclysme inattendu. Il existe beaucoup trop de divergences de vues et d'intérêts entre les principaux intéressés - l'Allemagne et la France pour ne citer que ceux-là...

French Wanderer a dit…

Dommage qu'il n'y ait pas de liens vers la lettre. J'aurais bien aimé la lire :)

fboizard a dit…

@ Lomig

Non, je ne pense pas, et je ne pense pas que ça soit souhaitable.

La force armée est l'ultime expression de la souveraineté d'une nation. Même à l'âge des cavernes, il devait y avoir quelques forts des halles prêts à jouer de la massue pour protéger l'entrée de la grotte commune.

Autrement dit, il ne pourra y avoir d'armée européenne vétitable que le jour où il y aura une nation européenne. Nous en sommes très loin.

L'Europe est un monstre technocratique désincarné, nullement une entité pour laquelle on peut éprouver le sentiment du devoir et courir le risque de sacrifier sa vie.

En attendant, toute évocation d'armée européenne par un politicien doit faire clignoter dans votre tête une lumière rouge et vous devez entendre une sirène genre «Tous aux abris».

La phrase «Cette mission a vocation à être remplie par le future armée européenne » (ou ses variantes) est un raccourci lénifiant pour «Dis, coco, y a plus de sous. Alors, ta mission là, tu arrêtes de nous emmerder avec, tu t'assois dessus et tu joues du biniou».

La blague, c'est évidemment qu'on refile une mission et un besoin de financement à un truc qui n'existera jamais. On pourrait tout aussi bien dire «Cette mission a vocation à être remplie par Blanche Neige et les sept nains». Ca serait aussi juste et plus rigolo.

Par contre, l'industrie européenne de la défense peut et doit être renforcée : le savoir-faire technologique et industriel peut être partagé, réparti, entre alliés, sans que la souveraineté souffre trop. Et rien que cette étape là, c'est déjà la croix et la bannière (l'Allemagne connait bien les programmes en coopération ... mais avec les USA !).



@ French W

J'ai une copie de l'article, mais il y a marqué (en suffisamment gros pour que je ne puisse pas dire que je n'avais pas vu) que la reproduction et la diffusion sont interdites. Si vous m'envoyez votre adresse mail, il y a sans doute moyen de s'arranger :-)


Sur ce sujet :

http://secretdefense.blogs.liberation.fr/defense/2008/09/embuscade-indis.html

daredevil2007 a dit…

"tu t'assois dessus et tu joues du biniou",

Franck, je vous sens l'âme d'un poète sur ce coup-là ;))

Canut a dit…

Chers "nos-caisses-sont-vides", il faudrait peut-être accepter un jour de les remplir ou arrêter de jouer les pleureuses ?
Sinon nous aurons un jour l'armée du Luxembourg ou nous bénéficierons d'une fusion avec une entreprise privée de défense européenne, la "transmercenary C°".

daredevil2007 a dit…

"il faudrait peut-être accepter un jour de les remplir ou arrêter de jouer les pleureuses"

Connaissez-vous le mythe du tonneau des danaïdes? Au vu de la tendance sur 30 ans, il ne sera jamais plein en 2012...

Canut a dit…

"Connaissez-vous le mythe du tonneau des danaïdes? Au vu de la tendance sur 30 ans, il ne sera jamais plein en 2012..."

Est-ce à dire que cet objectif atteint autrefois serait devenu inaccessible ? Par quelle malédiction ? Ce n'est qu'un tabou idéologique, pas une donnée rationnelle.