jeudi, novembre 13, 2008

Le réchauffisme et la démocratie

Hier, j'écrivais dans un commentaire que ça commençait à sentir le sapin pour le réchauffisme (1).

Je tombe sur un post de Vincent Bénard qui recense les récents revers démocratiques du réchauffisme :

Bulle du réchauffement - complément


Autre chose m'inquiète.

Si, comme je le pense et comme je l'espère, le réchauffisme finit par apparaitre aux yeux des opinions publiques pour ce qu'il est, c'est-à-dire une manipulation politique basée sur une perversion de la démarche scientifique, qu'elle sera la crédibilité de la science après que tant de scientifiques (2)ont sonné hystériquement le tocsin ?

(1) : j'appelle réchauffisme la position politique consistant à considérer :

> qu'il y a un réchauffement climatique global d'origine humaine.

> que ce réchauffement présente plus d'inconvénients que d'avantages.

> qu'il faut agir préventivement contre ce réchauffement.

La première proposition est la seule à caractère scientifique et, à ce jour, elle apparait scientifiquement mal fondée, voire franchement douteuse.

La deuxième est indémontrable du fait de son caractère globalisant et n'a aucune valeur.

La troisième est contraire à la logique la plus élémentaire : puisqu'on ignore les conséquences d'un éventuel réchauffement (c'est une imposture de prétendre que l'on sait), mieux vaut pallier les éventuels effets néfastes quand et où ils se produiront et garder les éventuels effets bénéfiques. Donc mieux vaut guérir que prévenir.

(2) : les bien informés savent que ces alarmistes sont loin de faire l'unanimité dans la communauté scientifique, mais, justement, la caractéristique des opinions publiques est d'être moins bien informées que les bien informés (vous me suivez ?).

33 commentaires:

Théo2toulouse a dit…

Si le CO2 est un polluant, il est urgent d'exterminer toute vie végétale et animale.

Nathan a dit…

Non, ce qui me fait le plus peur, c'est que l'opinion publique vire de bord à cause de la crise ... En résumé, le réchauffisme aurait été une sorte de luxe d'esprit, un caprice des peuples d'occident revenant à la réalité lorsque leur porte monnaie commence à en subir les conséquences. On entre dans l'ère : l'écologie on s'en fout, l'important c'est nos sous ...
Donc par réaction, durcissement des groupes extrémistes redevenant des minorités. Attendons nous au terrorisme vert ...

fboizard a dit…

Théo, vous ne croyez pas si bien dire.

C'est ce que pensent certains écolos.

Philippe d'Edimbourg (quid de l'empreinte carbone de la famille royale anglaise ?) a déclaré vouloir se ré-incarner en virus qui exterminerait la moitié de l'humanité pour préserver la planète (comme quoi on peut être en même temps un riche prince et un pauvre con).

Nathan,

«le réchauffisme aurait été une sorte de luxe d'esprit, un caprice des peuples d'occident revenant à la réalité lorsque leur porte monnaie commence à en subir les conséquences.»

C'est exactement ça.

Bref, la crise nous forcerait à plus de réalisme, c'est plutôt sain, non ?

«Attendons nous au terrorisme vert ...»

De toute façon, l'écologisme à la mode actuellement est un anti-humanisme. Le terrorisme ne serait donc pas une rupture mais la continuité.

Nathan a dit…

"Bref, la crise nous forcerait à plus de réalisme, c'est plutôt sain, non ?"

Je pense que toute crise apporte son lot d'évolutions. Comme une guerre. On peut dire cela "sain", moi je dirais plutôt "nécessaire" en termes philosophiques ... c'est plus neutre ... :)
Maintenant toute crise apporte aussi son lot de réactions à la crise ... Qui elles peuvent devenir de vraies guerres ! Les guerres ne sont alors que le prolongement de la crise, leur aboutissement. Je ne pense pas que cette crise apporte une guerre, car le monde est mieux structuré qu'en 1929, mais j'espère que les sommets du G20 à son sujet feront bien avancer les choses et rendront le système financier plus solide et cohérent ...

Nathan a dit…

Désolé, pour revenir au réchauffisme, notre idéologie du réchauffement climatique, je pense que les gens resteront un peu écolo dans le fond mais qu'ils seront beaucoup plus mesurés du fait de leurs économies. Ca paraît grégaire mais c'est comme ça, en fait nous sommes tous comme ça ... On évacue la question économique tant qu'elle ne nous touche pas ...
Je n'irai pas jusqu'à dire que le réchauffisme est un anti-humanisme (car c'est un "naturisme" ... hum), mais il n'est définitivement pas rationnel et scientifique.

Pierre Robes-Roule a dit…

Totalement en accord avec Nathan. Nous allons avoir droit à un terrorisme vert venant des plus jeunes. Soyons logique, prenez un mec "super cool" type Nicolas Hulot qui passe à la télé et qui vous dit : "c'est la fin du monde dans 20 ans si on arrête pas tout". Vous avez 20 ans et si vous croyez dans ce discours, ca devient pour vous une question de vie ou de mort. Et là pas de négociation possible, vous avez tous les arguments en vous pour agir violemment s'il le faut. On se donne toujours sa propre légitimité. Il faudrait donc un mec "super cool" pour expliquer tranquillement que le réchauffement climatique n'est pas la fin du Monde, que le soleil mériterait d'être étudié de plus près et que le développement de la voiture électrique serait une bonne chose non pas à cause du réchauffement mais simplement que la moitié de la population mondiale vit en ville et que des villes moins polluées, ça serait mieux pour tout le monde....

je redoute un terrorisme vert contre les centrales nucléaires en France parce que un petit tchernobyl serait un argument massue pour les anti nucléaires.....

On n'est pas sorti de l'auberge

Canut a dit…

Réchauffement: mutation climatique profonde et irréversible de l'Arctique
Il y a 2 heures

PARIS (AFP) — "L'Océan Arctique est entré dans une mutation climatique profonde et irréversible": telle est la principale conclusion des travaux du programme européen Damoclès, dont le bilan scientifique a été rendu public mercredi à Paris, à l'occasion de l'escale dans la capitale du voilier polaire Tara.

Fonte totale de la banquise d'été à l'orée 2015

La première observation -déjà enregistrée par Damoclès en janvier 2008 lorsque Tara acheva sa dérive, puis confirmée en 2008- laisse envisager "une fonte totale de la banquise arctique en été à l'orée des années 2015, alors que les précédents modèles pointaient 2050", a indiqué à l'AFP l'océanographe et directeur de recherches au CNRS Jean-Claude Gascard, coordinateur du programme scientifique réalisé dans le cadre de l'Année Polaire Internationale (API 2007-2008).

Canut a dit…

Pierre Robes-Roule a dit...
" le développement de la voiture électrique serait une bonne chose non pas à cause du réchauffement mais simplement que la moitié de la population mondiale vit en ville et que des villes moins polluées, ça serait mieux pour tout le monde...."

Vous croyez franchement que les villes sont polluées ? Moi, j'y vois de l'écologisme pur et dur. La pollution est un mythe propagé par des gauchistes qui voudraient nous faire circuler à pieds !
N'ayez aucune crainte pour la sécurité de nos centrales nucléaires : elles sont invulnérables.

Tonton Jack a dit…

Bonsoir,

Merci à M. Canut pour la dépêche AFP.
Elle montre qu'une équipe scientifique considère que ... Elle n'apporte pas la preuve irréfutable qu'il y a une changement irréversible, si j'en crois mes recherches internet.

D'autres études, je pense à celles lues sur le site http://www.pensee-unique.fr/index.html qui indiquent le contraire.

J'ai toujours aimé poser cette question dès qu'une personne me parlait du réchauffement d'un niveau inconnu à ce jour : pourquoi les Viking ont-ils appelé une terre qu'ils ont trouvé le Groenland, i.e. pays vert ? Question subsidiaire : comment ont-ils fait pendants deux ou trois siècles pour y entretenir des fermes ?
Sans doute avaient-ils une idée génial pour faire pousser des choses sur de la glace ou bien confondaient-ils les couleurs...

Autre remarque, la limite nord de la culture de la vigne au XIIème s. se situait approximativement au nord de la Belgique. Nous en sommes encore loin.

Or, à cette époque, point de rejets massifs de CO2 dans l'atmosphère.

Cordialement

fboizard a dit…

«Fonte totale de la banquise d'été à l'orée 2015»

En un sens, Canut, vous renforcez mon raisonnement : 2015, c'est quasiment demain. Avec de tels prédictions, nous serons très vite fixés sur la validité du réchauffisme (quoique ... Même si toute la glace de la terre fondait, ce n'est pas ce fait seul qui prouverait que l'homme est la cause du réchauffement, mais, a contrario, si la glace ne fond pas, cela invalide le réchauffisme).

Pour ma part, je n'ai guère de doutes : à mesure que je me suis sur la théorie du réchauffement anthropique, elle m'est apparue de plus en plus fragile.

fboizard a dit…

Pierre,

Vous noterez que votre argumentation rejoint celle de D. Cohn-Bendit contre le nucléaire, qui est la seule argumentation contre le nucléaire qui me paraisse avoir quelque intelligence.

Cohn-Bendit conteste le nucléaire non pas au nom d'arguments éclogiques fantasmés (le nucléaire civil a fait moins de morts dans toute son existence qu'une seule année d'exploitation des mines de charbon en Chine), mais en arguant que la sécurité des centrales nucléaires nécessite un Etat policier.

Canut a dit…

"J'ai toujours aimé poser cette question dès qu'une personne me parlait du réchauffement d'un niveau inconnu à ce jour : pourquoi les Viking ont-ils appelé une terre qu'ils ont trouvé le Groenland, i.e. pays vert ? Question subsidiaire : comment ont-ils fait pendants deux ou trois siècles pour y entretenir des fermes ?
Sans doute avaient-ils une idée génial pour faire pousser des choses sur de la glace ou bien confondaient-ils les couleurs...
Autre remarque, la limite nord de la culture de la vigne au XIIème s. se situait approximativement au nord de la Belgique. Nous en sommes encore loin."

Ouh là ! Quelqu'un a trouvé au Groenland la présence de fermes qui auraient existé pendant deux ou trois siècles ? Citez vos sources ! Quant à la présence de vignes au nord de la Belgique, elle est due au prestige du vin qui se produit encore en Moselle, au bord du Rhin, etc. J'ai moi-même fait une vendange à Hellemmes (59). Un vallon abrité et exposé plein sud suffit à produire bon an mal an n'importe quelle piquette !

fboizard a dit…

Canut,

Vous vous embarquez dans un mauvais cas dans votre dernière réponse et vous étalez votre ignorance.

Aucun scientifique réchauffiste, même le plus acharné, ne conteste que le Moyen-Age fut une période chaude.

Canut a dit…

"Canut,

Vous vous embarquez dans un mauvais cas dans votre dernière réponse et vous étalez votre ignorance.
Aucun scientifique réchauffiste, même le plus acharné, ne conteste que le Moyen-Age fut une période chaude."

En fait d'ignorance, je vais vous retourner le compliment ; je suis docteur en histoire et je connais assez honnêtement cette période. Le climat a connu un épisode tempéré, particulièrement pour la Scandinavie et l'Angleterre, entre deux périodes froides. Le meilleur spécialiste W. Dansgaard ne parle que d'"amélioration" entre le VIIIe et le XIIe siècle seulement. La présence viking au Groenland ne dépasse pas le XIVe siècle, son aspect "vert" est loin d'être prouvé et les textes des sagas -outre leur caractère propagandiste- laissent entrevoir la précarité de ces établissements. Je vous renvoie au site de météofrance où cette précarité est amplement commentée. Pour l'Occident médiéval, "la tendance climatique a été légèrement plus favorable qu'à l'heure actuelle" concluait R. Delort... en 1982.

Pierre Robes-Roule a dit…

Il y avait aussi des vignes en Angleterre. D'ailleurs pourquoi croyez vous que David Ricardo dans sa fameuse théorie de l'avantage comparatif, prend comme exemple le drap et le vin portugais et anglais ?

vincent a dit…

@ canut

> Depuis cette page se trouvent les liens vers des mesures officielles de divers organismes tels que la NASA et quelques autres, mesurant températures, variation des glaces arctiques et antarctiques, etc...

indicateurs

Vous remarquerez sans grande difficulté que rigoureusement rien ne montre une fusion accélérée des glaces, bien au contraire.

antarctique

D'une façon générale, le site "pensée unique" fourmille de liens et de synthèses vers un grand nombre de travaux de scientifiques de haut niveau qui estiment que le réchauffisme est une mauvaise farce.

Je vous passe tous les sites scientifiques sceptiques US (google: anthony watts puis cherchez depuis sa blogroll)

fboizard a dit…

«je suis docteur en histoire et je connais assez honnêtement cette période.»

Vous plaisantez ?

Canut a dit…

fboizard a dit...
«je suis docteur en histoire et je connais assez honnêtement cette période.»

Vous plaisantez ?

Moi non. Mais vous ?

Canut a dit…

vincent a dit...
@ canut
> Depuis cette page se trouvent les liens vers des mesures officielles de divers organismes tels que la NASA et quelques autres, mesurant températures, variation des glaces arctiques et antarctiques, etc...

Cher Vincent, vous confondez sites scientifiques et sites polémistes utilisant "des données scientifiques". Mes références personnelles ne renvoyaient pas à des sites écologistes mais au GIEC, au CNRS et à l'Académie des Sciences des USA qui a validé la fameuse "crosse de hockey" dont se gaussait FBoizard.
Vous me permettrez de les préférer !
Maintenant, je souhaite vivement que les "refroidistes" aient raison. Dans le cas contraire, j'aurai la cruauté de laisser leurs propres enfants -s'ils en ont- se faire leurs juges !

Canut a dit…

Avant d'aller me coucher, un dernier petit conseil à Vincent. Vérifiez qui est derrière "pensée unique" et observez ses liens : la plupart renvoient vers des sites du lobbying industriel comme "Friends of science" déjà évoqué ici et célèbre pour ses moyens inépuisables et ses manipulations. L'auteur, "Jean Martin", anonyme qui se prétend à bon compte "scientifique", référence aussi ceux qui auraient "invalidé" la crosse de hockey pourtant jugée parfaitement valable par l'Académie des Sciences US. Le jour où cette dernière ou toute autre entité scientifique sérieuse (et surtout pas des isolés corruptibles) aura pris position en faveur de votre thèse, croyez bien que je deviendrai moi aussi sceptique. En attendant...

Stan a dit…

Canut vous etes peut etre historien, mais plus vous repondez plus vous etalez votre ignorance en matiere de recherche climatique.
Vous voulez de vrai scientifique:
- R Pielke SR et JR
- Dan Hughes
- Warwick Hughes
- R Linzden
- etc...
Je n'ai meme pas rajoute McIntyre, ce n'est qu'un amateur qui a remis Mann et sa cross de Hockey a la poubelle, hein...

Et bien peu etre devriez vous vous intéressé a ce qu'ils disent.

fboizard a dit…

«Vous plaisantez ?

Moi non. Mais vous ?»

Vous avez choisi d'intervenir ici sous couvert d'anonymat, à l'abri duquel on peut prétendre n'importe quoi.

C'est clair, je ne vous crois pas : depuis que vous intervenez sur ce blog, vous avez montré plus souvent qu'à votre tour ignorance, réflexion approximative, recours aux pétitions de principe et esprit partisan.

Je veux bien vous imaginer en étudiant un peu exalté et très endoctriné, mais certainement pas en professeur d'histoire.

C'est un des revers de l'anonymat que vous avez choisi : on ne peut se targuer de sa personnalité, seul compte ce que vous exprimez, et ce que vous exprimez n'est pas d'une grande qualité intellectuelle.

François Delpla, lui véritable hitstorien,intervient quelquefois pour me contredire. Ce qu'il raconte est d'une autre tenue.

Théo2toulouse a dit…

Le GIEC et le CNRS dignes de confiance ? S'ils sont aussi dignes de confiance que l'était Lyssenko, il y a tout lieu de se méfier.

Pierre Robes-Roule a dit…

A Canut (sans aigreur ni haine)

Savez vous quel est l'organisme français qui apporte (et de loin) le plus gros financement aux recherches sur le réchauffement climatique ? :


AREVA

Vous voyez pourquoi ?

Canut a dit…

Franck,
Personne ne peut vous obliger à me croire et votre jugement sur mes qualités m'est indifférent car vous manquez vous-même de matière pour en juger.
S'il fallait que les historiens recueillent l'assentiment de leurs élèves, où irait-on ?

Pour Stan, Théo2toulouse et quelques autres,relisez ce que j'ai écrit : je vous cite des institutions scientifiques, vous me répondez avec des individus !
Vous trouverez des "scientifiques" créationnistes ou négationnistes. Crichton s'était proclamé "spécialiste du climat" alors qu'il n'était que docteur en médecine.
Les laboratoires Boiron emploient des "scientifiques" pour élaborer ce néant chimique qu'est l'homéopathie.
LE JOUR OU VOUS OBTIENDREZ LA CAUTION D'UNE INSTITUTION SCIENTIFIQUE INDISCUTABLE, vous pourrez compter sur mon propre scepticisme.

Canut a dit…

A Pierre Robes-Roules sans plus d'aigreur ou haine : et alors ?

AREVA utilise aussi les travaux de Pierre et Marie Curie j'imagine, cela remet-il en cause leur validité ?
La caution à rechercher dans le débat qui nous oppose est celle des institutions scientifiques. Elles ne sont pas à l'abri de l'erreur mais leur méthodologie et leur déontologie me paraît plus sûre que celle des individus militants.

Théo2toulouse a dit…

@canut : depuis quand une institution est-elle dotée du langage ?

Jean Bottero (désolé de faire de la déformation professionnelle, je fais aussi des études d'histoire) est le plus grand spécialiste de la Babylonie antique avec un doctorat en médecine. Le fils de Milton Friedman enseigne l'économie à l'université avec un doctorat de médecine lui aussi. On donc peut être un amateur et compétent ou un expert et un abruti fini (cf Stiglitz).

C'est vous qui politisez le débat. Pas mal de ces scientifiques officiels militent eux aussi défendent leurs idées non parce qu'elles sont justes mais parce qu'elles alimentent leur haine du libéralisme. Le communisme a échoué ? Continuons le combat totalitaire par l'écologisme ou d'autres tartufferies du genre.

Canut a dit…

@ Théo2toulouse,
Sur ce débat je me fous complètement des idéologies et, comme je me tue à le répéter, je respecte l'opinion des communautés scientifiques reconnues, celles des Académies des sciences. Je doute que celle des USA soit le repère de dangereux marxistes.

Par contre "votre" équation : réchauffement climatique = écologisme = communisme n'est bien sûr pas de la politisation...
Votre attitude me rappelle furieusement celle des Staliniens.

fboizard a dit…

«S'il fallait que les historiens recueillent l'assentiment de leurs élèves, où irait-on ?»

Canut, je ne suis pas votre élève !

«Crichton s'était proclamé "spécialiste du climat"»

Certainement pas, lisez ses discours, ce n'est pas du tout ce qu'il raconte.

Jusqu'à maintenant, vous m'avez plutôt fait rigoler, mais vous commencez sérieusement à me fatiguer.

La connerie, à ce stade là, ça devrait être mortel.

Si les autres commentateurs de ce blog ne protestent pas, je me propose de vous débrancher, ça nous fera des vacances, de toute façon, vos objections polluent le débat plus qu'elles ne l'alimentent (pas assez de respect des faits, pas assez de rigueur, pas assez d'originalité, et en plus vous êtes prétentieux).

Allez, ouste, du balai, emmerdez quelqu'un d'autre.

Canut a dit…

"Si les autres commentateurs de ce blog ne protestent pas, je me propose de vous débrancher, ça nous fera des vacances, de toute façon, vos objections polluent le débat plus qu'elles ne l'alimentent (pas assez de respect des faits, pas assez de rigueur, pas assez d'originalité, et en plus vous êtes prétentieux).

Allez, ouste, du balai, emmerdez quelqu'un d'autre."

Pour un admirateur de Montaigne, quelle réflexion et quelle élégance !
Qu'ai-je fait sinon apporter la nécessaire contradiction ? Vous-ai je insulté ? Ai-je refusé de donner des arguments ?
Maintenant vous pouvez décider de me faire dégager de ce blog et de ne conserver que des admirateurs transis. N'est-ce pas au fond ce que vous cherchez ?
Adieu Franckie !

fboizard a dit…

Canut,

Mes lecteurs jugeront.

Théo2toulouse a dit…

"je respecte l'opinion des communautés scientifiques reconnues, celles des Académies des sciences. Je doute que celle des USA soit le repère de dangereux marxistes."

Reconnues par qui hormis les hommes de l'Etat et de grasses subventions ?

«S'il fallait que les historiens recueillent l'assentiment de leurs élèves, où irait-on ?»

En URSS par exemple, où l'Histoire (le matérialisme historique) ne se discutait même puisqu'elle était érigée en Vérité absolue.

"Qu'ai-je fait sinon apporter la nécessaire contradiction ?"

Ce blog n'est pas une annexe du dernier congrès du parti socialiste que je sache.

Personnellement, je ne conteste pas qu'il y ait un changement climatique, je conteste le fait qu'on l'attribue essentiellement à l'action de l'homme. Le climat a toujours changé avec ou sans vie sur terre. Il vaut mieux qu'il se réchauffe car un refroidissement favoriserait certaines épidémies comme la peste.

Les scientifiques qui tiennent des discours apocalyptiques n'honorent pas leur discipline mais servent les intérêts d'officines politiques aux intentions peu avouables. Il faut être d'une mauvaise foi sans borne pour oser dire que la fonte des glaciers feraient monter le niveau des mers de manière vertigineuse or il faudrait pour ce faire que les glaciers fassent 60 km d'épaisseur. Est-ce le cas ?

Je ne connaissais pas avant qu'on en parle ce Mr Crichton. En revanche j'ai découvert les théories iconoclaste du journaliste David Keys qui pense qu'un changement climatique majeur provoqué par une gigantesque éruption volcanique vers 535 de notre ère aurait eu des conséquences visibles et durables pour toute l'humanité : la peste de Justinien et l'avènement de l'islam par exemple. ELles sont très fragiles car ne reposant sur rien de tangible. Mais elles ont le mérite de lancer des pistes de recherches intéressantes. En revanche, elles auraient un grand mérite : montrer que c'est à l'homme de s'adapter à son environnement au climat et non l'inverse, car il faut être d'une sacrée prétention pour oser affirmer que l'homme peut dominer la nature.

Stan a dit…

Vous n'etes pas drole Canut. Si vous faisiez un petit effort pour vous renseigner vous connaitriez les chercheurs que j ai cite, et manifestement vous apprendrez que oui ils publient eux aussi dans des revues prestigieuses.

Mais c'est trop vous demandez.