dimanche, décembre 07, 2008

La folie injectrice (9) : il y a de l'électricité dans l'air






















Les Etats, pour maquiller leurs aides aux constructeurs automobiles, prennent prétexte d'activer l'émergence de la «voiture verte».

Je ne suis pas sûr que l'urgence écologiste soit là, mais personne ne se pose la question, parce qu'en fait, tout le monde s'en fout, le but n'étant pas de faire la politique écologiste la plus intelligente mais de sauver Renault, Peugeot, GM etc ..

Et les écolos, toujours aussi cons, sautent à pieds joints dans le piège (il est vrai qu'ils peuvent difficilement faire autrement).

C'est là qu'un articulet du magazine Le Point prend toute sa saveur : un rapport public est enterré dans un bureau de ministère parce qu'il dit «que la voiture électrique souffre de trop de handicaps pour pouvoir se substituer massivement au moteur thermique». Et ça n'est pas près de changer.

Cette politique en faveur de la «voiture verte» est donc un pur gaspillage : on va concevoir des voitures qui soient ne se vendront pas, soient se vendront un petit peu, à coup de subventions, ce qui est encore pire puisqu'on ajoute le gaspillage au gaspillage.

Ce problème de «voiture verte» n'est pas seulement technique, il est commercial : les gens se sentent très bien dans leurs voitures actuelles. Pour que la «voiture verte» soit un succès, il faudrait que ses inconvénients soient minimes par rapport aux voitures thermiques.

Or, c'est absolument impossible, il n'y a pas de miracles à attendre à brève échéance.

A problème commercial, solution commerciale. Or, je ne crois pas que les Etats soient très bons commerçants, ils peuvent juste tordre le marché en taxant les produits qui leur font concurrence.

Bref, nous ne sommes pas près de voir nos routes envahies de «voitures vertes», par contre, nous sommes sûrs de voir les fabricants de bagnoles arrosés d'une pluie d'euros sortis de nos poches (c'est d'ailleurs le but de tout ce boniment de bateleurs de foire autour la «voiture verte»).

Preuve supplémentaire que c'est du gaspillage : la voiture verte existe déjà (voir photo illustrant l'article).

6 commentaires:

Doc38 a dit…

Bonjour F. Boizard,

Que pensez-vous de la liquidation judiciaire d'Apex Aircraft d'un point de vue libéral ? Destruction créatrice Schumpéterienne ou destruction tout court sans doute, mais il va y avoir des dégats dans les aéroclubs. Doit-on soutenir la FFA et quémander de l'argent public pour soutenir la filière ?

J'ai dans l'idée que ce qui est jugé valable pour l'automobile sera considéré comme secondaire dans ce cas précis.

Il est tout de même vraisemblable qu'Apex n'ait pas suffisamment renouvelé sa gamme (c'est peu de dire !) comparé aux solutions existantes non seulement aux USA, mais aussi en Europe)à base de cellules modernes en composite, de lignes plus actuelles etc...


Amitiés.

fboizard a dit…

Il y a huit ans, j'ai été responsable qualité d'Apex pendant six mois (j'ai renouvelé ma période d'essai au bout de trois mois, puis je suis parti, tellement ça sentait le roussi).

Je suis étonné que ça ait tenu si longtemps alors que des erreurs stratégiques majeures étaient déjà évidentes à cette époque.

A mes yeux, l'Etat n'est pas plus légitime à sauver Apex que Renault et vice-versa.

La logique étatique c'est «Soyez gros, faites du bruit et on partagera avec vous le fric qu'on pique au contribuable.»

Après tout, il y a aussi chez Apex des savoir-faire unique.

Robert Marchenoir a dit…

Rhâââ! Une Renault 12... l'une des voitures les plus moches jamais construites... on a le droit de taper sur les écolos, mais pas au-dessous de la ceinture, quand même!

A part ça, le sujet de la voiture sans pétrole mérite un peu plus que "c'est absolument impossible", point à la ligne.

L'avion plus lourd que l'air, ça a aussi été "absolument impossible" pas mal de temps. Plein de gens l'ont affirmé avec autant d'assurance, année après année.

Paul Guignard a dit…

" Le texte, dévoilé par La Tribune samedi 6 décembre, devait être soumis lundi 8 décembre à l'examen du Sénat. Il offre aux épargnants ayant investi moins de 25 000 euros en Bourse, la possibilité de déduire jusqu'à 10 700 euros de moins-values boursières de leur déclaration de revenus 2009. Un moyen de payer moins d'impôts en 2010 et de soulager ceux qui ont fait les frais de la dégringolade de 47 % du CAC 40 depuis janvier. "

Ça commence sérieusement à sentir mauvais...

Théo2toulouse a dit…

Rhâââ! Une Renault 12... l'une des voitures les plus moches jamais construites...

Il me semble que c'était la voiture du communisme sous Ceaucescu.

Il y a quelques semaines mon assureur m'a bassiné de mails pour que je revende ma vieille Peugeot que j'aime et avec laquelle j'ai envie de faire encore une bonne centaine de milliers de kilomètres en échange d'une neuve moyennant une prime à la bagnole. Il se trouve que cette pratique (cf. la prime à la casse de balladur) a des effets désastreux : quand vous envoyez au rebut ces voitures qui pour beaucoup fonctionnent encore très bien, vous raréfiez l'offre de pièces d'occasion et donc augmenter le prix de celles disponibles, ce qui a pour effet que certains véhicules qui avaient la possibilité de devenir des voitures de collection et entrer dans le grand livre de l'histoire de l'automobile disparaissent à tout jamais de notre vie. En plus d'un véritable gâchis pour les collectionneurs, c'est aussi un immense gaspillage de ressources.

Robert Marchenoir a dit…

Et d'ailleurs, pas plus tard que deux jours après mon commentaire...

http://www.iht.com/bin/printfriendly.php?id=18556393

Pendant que les cabinets ministériels français commandent des rapports, les Californiens inventent la voiture de demain: une espèce de Vélib électrique.

Shai Agassi, le fondateur de la société A Better Place, qui a mis au point le truc, est un con: il a pas lu le rapport du ministère français. Il va se planter, puisque un rapport officiel français dit que ce qu'il est en train de faire, c'est impossible.

L'Etat de Hawaï est con, lui aussi: il écoute pas nos hauts fonctionnaires. Le Danemark ne connaît pas le rapport. San Francisco n'a pas l'air d'y croire. Israël s'en fout. L'Australie s'en bat les couilles.

Tous ces Etats ont acheté le réseau de bagnoles électriques de Shai Agassi. Alors que notre gouvernement sait très bien qu'un tel réseau n'existera jamais. Que ça peut pas marcher.

Quand on pense à toutes ces erreurs que les gens pourraient éviter en écoutant les Français...