mercredi, mai 20, 2009

Un mariage de rêve (Easy virtue)

Décidément la traduction en Français des titres de films étrangers est bien faible : Petite Vertu aurait été beaucoup plus approprié.




Il est agréable de voir ressusciter les studios Ealing, qui firent l'heure de gloire de l'humour anglais (Tueurs de dames, Whisky à gogo, Noblesse oblige, Passeport pour Pimlico, etc ...)

Ce film une reprise d'une pièce de Noel Coward.

Toute cette guerre entre une bru américaine et son acariâtre belle-mère anglaise tourne autour de la vertu, et qu'elle n'est pas là où elle s'affiche le plus.

Le personnage de la jeune femme est aussi attachant que celui de sa belle-mère est repoussant excellente Kristin Scott-Thomas).

Le seul reproche que je fais à ce film est qu'il manque quelquefois de férocité, ce qui génère une certaine platitude.

Mais, dans l'ensemble, c'est un agréable moment.

1 commentaire:

Epicier vénéneux a dit…

- You're smiling, Jim.
- Oh God forbid. The wind might change.