mercredi, juillet 15, 2009

Le déclin du courage / Islam et nazisme

Un superbe texte de Soljénitsyne :

Le déclin du courage

Un billet de Bob Marchenoir :


Islam et nazisme

18 commentaires:

Pierre Robes-Roule a dit…

Libération l'avait ressorti à la mort de l'écrivain et j'avais trouvé ce texte effectivement remarquable.

Criticus a dit…

Les deux textes sont remarquables. Les mettre en regard est d'ailleurs très pertinent : on voit en lisant le second ce qui nous attend si nous ne prenons pas en compte, et à temps, les avertissements du premier. Mais peut-être devrais-je parler au passé.

Tom a dit…

@Criticus

Ouais.

Désormais, mon prochain but dans la vie est de me barrer de ce pays dans les meilleures conditions possibles. Ou à défaut, rassembler autant de richesses possibles pour me payer un logement sécurisé loin de ce "gens".

Récemment, un mariage "multiculturel" qui en fait, n'en est pas trop. Je vous laisse deviner que c'est biaisé de quel coté...

Criticus a dit…

@ Tom : moi, j'attends 2012. Si la gauche gagne, je me barre. Si Sarkozy est réélu, je donne une toute dernière chance à la France. Et si ça chauffe avant 2017, soit, si je le peux, je me bats, soit, si je le peux également, je me barre. Wait and see.

fboizard a dit…

Je vais vous faire une révélation : vous pouvez vous barrez tout de suite, Sarkozy est de gauche.

On ne vous regrettera pas : de même que la république révolutionnaire française n'avait pas besoin de savants, la république islamique française n'a pas besoin de gens qui pensent.

Criticus a dit…

J'ai quand même envie de lui donner une chance. Il a au moins le mérite, contrairement à son prédécesseur, de faire semblant. Peut-être que, par miracle de plus en plus improbable, il finira par passer à l'action...

Tom a dit…

Ah mais, me barrer d'ici, c'est ce que je me suis mis en tête de faire depuis que j'ai eu mon diplôme et commencé à bosser.

Et puis, qui, en Frankistan, n'a pas des manières de socialiste ?

Quand je vois sur des forums des gens qui se réclament libéraux tout en se disant que l'état est indispensable dans beaucoup (trop) de domaines, on se croirait aux Etats-Unis où le mot "liberal" désigne en fait les socialistes.

(Par contre, je me pose quand même la question du nombre de gens qui maquillent leur xénophobie viscérale sous l'aspect libéral, oui, faut se pas se leurrer)

Tiens, et puis pour revenir sur mon mariage "multiculturel", c'est sûrement à cause du soleil mais la femme qui est adjoint au maire et qui a uni le couple était drôlement bronzée.

Mais oui, elle est sûrement là grâce à sa compétence et à elle seule et que la discrimination positive n'a absolument rien à voir là-dedans.

Ma conclusion qui était aussi la sienne pour cloturer le mariage :
"Bon bah voilà, c'est fait."

fboizard a dit…

«Par contre, je me pose quand même la question du nombre de gens qui maquillent leur xénophobie viscérale sous l'aspect libéral, oui, faut se pas se leurrer»

Xénophobie vuiscéral ? Préférer son frère à son cousin, son cousin à son voisin, et un compatriote à un étranger ?

Tom a dit…

Oh, je pensais juste à ceux qui crachent leur xénophobie de base et se dédouanent en disant que c'est "libéral", sans se préoccuper des valeurs libérales.

Théo2toulouse a dit…

"J'ai quand même envie de lui donner une chance."

Aucun miracle à attendre d'un type qui a parlé des mois durant de rupture et qui a commencé son mandat en se couchant devant la CGT et qui n'a jamais hésité à poignarder ses amis politiques pour se faire une place au soleil.

Il faut rappeler que l'Empire romain est mort du système socialiste (exploitation fiscale forcenée des provinces conquises sous la République) que le pouvoir avait mis en place. Pendant que la populace réclamait du pain et des jeux (aujourd'hui, ce sont des jeux débiles où l'on met à mort des candidats en appuyant sur les touches de son téléphone et le RMI), des hordes de barbares partaient à l'assaut de ses immenses richesses. En deux siècles, ces hordes rayaient de la carte le plus puissant empire jamais créé.

Curieusement, la France ressemble à s'y méprendre à la Rome impériale d'avant la chute finale.

Criticus a dit…

La France, et l'Occident en entier...

Quant à Sarkozy : je note quand même qu'il a déminé certains tabous, ce que n'avait pas voulu ou osé faire son prédécesseur. Peut-être aura-t-il joué un rôle positif malgré tout...

François Delpla a dit…

hélas c'est mon tour de partir en vacances mais Bob ne perdra rien pour attendre !

en résumé : Hitler est musulman comme il est chrétien, fasciste, communiste, libéral, etc. c'est à-dire expert à faire concourir tout le monde à la réalisation de ses projets.

daredevil2007 a dit…

Je pense que c'est prêter bien trop d'importance à ce petit personnage insignifiant que de croire qu'il va changer quoi que ce soit...
En l'état, je ne vois rien ni personne qui permette de faire changer le cours des choses!
Tous ceux qui voudraient faire évoluer cette situation inquiétante n'ont pas accès au pouvoir ni aux média - ils sont bloqués par les bien pensants à tous les niveaux!

Criticus a dit…

Patience, Daredevil, le mur du réel (à commencer par celui de la dette) va obliger à la Glasnost. On verra alors, comme sur les blogs, que les gens qui veulent faire changer les choses ne sont pas si minoritaires...

daredevil2007 a dit…

Pour tout vous dire, Roman, je suis devenu très pessimiste... même si j'espère comme vous un sursaut! Pour l'instant, les conditions pour que celui-ci surviennent ne sont pas du tout remplies...

Criticus a dit…

Non, en effet. Peut-être faut-il attendre un « Cygne noir ». En France, on appelle cela un homme providentiel. Autant dire qu'aucun homme politique français actuel n'a cette envergure, loin s'en faut...

fboizard a dit…

FD,

Vous devriez vous expliquer, on pourrait comprendre qu'Hitler a dit tout et son contraire.

De plus, quel crédit apporté à ses propos de table ?

fboizard a dit…

FD,

Vous devriez vous expliquer, on pourrait comprendre qu'Hitler a dit tout et son contraire.

De plus, quel crédit apporter à ses propos de table ?