vendredi, juillet 24, 2009

Ras le bol des «citoyens»

Voici par exemple un excellent site :

Les dossiers noirs du transport aérien

Mais pourquoi l'auteur s'est-il cru obligé de préciser «citoyen» dans le sous-titre ?

Quelle information cela nous apporte-t-il sur ce blog ? Absolument aucune. Quelle est la différence entre un blog citoyen et un blog pas citoyen ?

Par contre, cela nous informe sur l'auteur : il est de gauche.

Seuls les gauchistes ont ce mélange de bonne conscience auto-satisfaite, de complexe de supériorité morale (1), de fétichisme des mots connotés et d'irrespect de la langue française (2) qui est nécessaire à cet usage creux et superflu du mot citoyen.

«citoyen» est une marqueur identitaire, comme «hallal». Verra-t-on bientôt des boucheries citoyennes ? Des cantines citoyennes ?

Nous avons déjà un gouvernement «citoyen». Au moins, nous savons à quoi nous en tenir.

***************
(1) : car, bien entendu, rien de ce qui n'est pas de gauche ne saurait être «citoyen».

(2) : citoyen, en bon français, n'est pas un adjectif

2 commentaires:

LOmiG a dit…

Très juste ! j'en avais parlé aussi de cette utilisation de "citoyen" comme adjectif qui rejoint dans l'absurde et le non-sens le mot "social" saupoudré à tout va et sans aucune explication...

à bientôt

sloonz a dit…

D’accord sur le fond, mais permettez-moi un petit amendement : mon dictionnaire des difficultés de la langue française m’indique qu’il est parfaitement valide de prendre des noms adjectivement, même si « on évitera ces tours dans le style châtié. »