samedi, novembre 28, 2009

L'énigme des bombes en bois : wood for wood

Une monographie résultant d'un travail d'une belle ténacité.

L'auteur avait entendu parler de bombardements des aérodromes factices allemands, destinés à tromper les Alliés, par des bombes anglaises en bois portant l'inscription «Wood for wood».

Des historiens «sérieux» lui ont soutenu que c'était une légende.

L'auteur a parcouru la France et même la Belgique à la recherche de preuves et de témoignages (il est instituteur, il a du temps).

Il a fini par découvrir que un modèle de fusée de marquage en bois, il en a même commandé sur internet dans des surplus militaires, également un modèle de conteneur pour les parachutages d'armes en forme de bombe.

Il a quatre hypothèses :

1) Des bombardiers qui profitent d'une mission bien réelle pour bombarder un aérodrome factice avec des bombes en bois.

2) Des largages d'armes dans des conteneurs-bombes à proximité d'aérodromes factices.

3) Des actions délibérées d'action psychologique (les bombes en bois, tournant les Allemands en ridicule, avaient un fort effet sur les populations locales).

4) Des avions de reconnaissance utilisant leurs marqueurs en bois pour se moquer des Allemands.

L'auteur a prouvé un cas de 4. les 1 et 2 ne sont pas formellement prouvés mais de très fortes présomptions existent.

Les archives du SOE ayant été détruites par un incendie «accidentel» (1), la thèse 3 n'a pas rencontré de preuves mais elle a pour elle une certaine vraisemblance.

Quelquefois, je souhaiterais être prof pour me consacrer à ce genre de recherches !

***************
(1) : quand on sait que certains responsables du SOE avouaient qu'ils avaient des secrets à emporter dans la tombe, le caractère accidentel de cet accident ne crève pas les yeux (c'est le cas de le dire).

1 commentaire:

Pierre Robes-Roule a dit…

Il est dans le charme des guerres (les grandes) de permettre une formidable explosion de l'imagination et de l'inventivité.