lundi, décembre 21, 2009

Approuvez vous le souhait de Benoit de XVI de béatifier Pie XII ?

«Approuvez vous le souhait de Benoit de XVI de béatifier Pie XII ?»

Quand j'ai lu cette question que le Figaro pose à ses lecteurs, j'ai marqué un temps d'arrêt.

Bien sûr, je suis habitué à la prétentieuse bêtise de notre monde, mais il arrive encore qu'elle me surprenne.

En quoi les lecteurs du Figaro peuvent-ils avoir la moindre lumière sur cette question ? Qu'il y en ait un sur dix mille qui puisse s'exprimer en connaissance de cause, ça serait déjà bien.

Evidemment, des questions aussi stupides, déplacées, inappropriées, les sondages en posent toutes les semaines par centaines.

Pour ma part, je commence à émettre un avis après avoir lu quelques livres sur le sujet, au moins cinq. Et je sais bien, parce que cela m'est déjà arrivé, qu'il peut toujours advenir que je découvre une analyse qui me fasse changer d'avis du tout au tout.

Après, on dira que je radote. Mais je suis bien obligé, mon domaine de compétences est fort limité.

Au fait, s'agissant de la question posée par Le Figaro, je ne me prononce pas. Tout juste ai-je compris que cette question est trop complexe pour renter dans les schémas manichéens de ces abrutis de journalistes. Par exemple, Serge Klarsfeld, peu suspect d'être un nostalgique du nazisme, tendait plutôt à défendre Pie XII.

8 commentaires:

Nicozoc a dit…

J'avoue à ma grande honte que c'est le genre de question à laquelle j'aurais tendance à répondre "oui" d'emblée, tant tout ce qui peut faire trépigner l'éditorialiste ou le people-de-gauche me semble bon à prendre...
Ils vont m'en faire perdre tout esprit critique, ces salauds-là

simple citoyen a dit…

J'avoue ne pas connaître grand chose question religion. Je n'ai d'ailleurs pas l'impression que cette question du Figaro ait un quelconque rapport avec elle.
Ce qui m'a surpris, mais après tout je dois vraiment ne rien y comprendre, c'est que d'autres religions expriment leur opinion sur le sujet.
Enfin, le nombre tout court de personnes s'exprimant sur le sujet , y compris dans les rangs de ceux qui insistent pour ne pas reconnaître nos racines chrétiennes en occident, démontre au contraire leur importance de manière éclatante. Imaginerait-on pareil débat concernant une décision émanent d'autres authorités religieuses?

Tonton Jack a dit…

"Les cons, ça ose tout, d'ailleurs, c'est même à ça qu'on les reconnaît"

Difficile de dire mieux face à ce genre de question.

Maxime Zjelinski a dit…

Je ne sais pas s'il faut béatifier Pie XII, mais je pense que Pie XII ne mérite pas ces critiques haineuses, tout simplement parce qu'il n'était pas le "pape d'Hitler". Pie XII a fait de la politique, de la vraie politique, à une époque où déjà la politique devenait synonyme de spectacle, à une époque où il suffisait, pour faire partie des "gentils", de condamner moralement, quelles qu'en soient les conséquences.
Pie XII n'a pas été aussi silencieux qu'on le dit. Et de toute façon, l'heure n'était pas à la parlotte, mais aux actes, à la stratégie, à la ruse. Les Alliés pouvaient bien l'ouvrir, puisqu'ils l'ouvraient chez eux, où théoriquement l'ennemi ne peut faire pression qu'en gagnant la guerre. Mais les catholiques n'ont pas de chez eux. Le pape Pie XII devait dès lors prendre en compte les risques de représailles contre les populations catholiques, qui auraient fatalement réduit l'Église catholique à l'impuissance.
A lui seul, Pie XII ne pouvait terrasser Hitler : fallait-il qu'il lui donnât de ces claques qui énervent plus qu'elles ne calment ?
Etre à la tête d'une communauté spirituelle désarmée et disséminée un peu partout dans le monde, c'est autre chose qu'être à la tête d'un État et d'une armée.
Bref, c'est à l'Eglise de décider si oui ou non Pie XII mérite d'être béatifié, mais il n'est pas besoin d'être catholique pour se prononcer sur sa "culpabilité", et pour ma part, je crois que dans cette affaire, Pie XII est du bon côté, quoiqu'en disent les anticléricaux.

daredevil2007 a dit…

Mais n'est-ce pas dans l'air du temps de dénigrer l'église? Ne serait-ce que pour mieux préparer le terrain à l'ignorance et la perte de racines... puisque d'aucuns osent affirmer qu'elles sont autant musulmanes que chrétiennes!
Nous sommes une fois de plus dans l'irrationnel et le procès d'intention!
J'aurais d'ailleurs aimé voir comment les nouveaux censeurs se seraient comportés en pareilles circonstances... Nombre d'entre ces belles âmes n'ont-elles pas, en leur temps, cautionné les pires régimes totalitaires de la fin du XXè siècle?

fboizard a dit…

Sous ce titre malheureux :

Un pape, un Papon ?

vous trouverez un bon billet de P. Bilger, à corriger de quelques commentaires intelligents qui le suivent.

fboizard a dit…

Ah, si on critiquait les barbus avec la même énergie qu'on critique les cathos ...

Anonyme a dit…

C'est parfois plus insidieux :

- http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/benoit-xvi-une-jeunesse-allemande-66427

- http://www.prs12.com/spip.php?article5212

Moi, qu'on béatifie Pie XII, je m'en cogne comme d'une guigne, mais je trouve cela triste d'essayer de salir la mémoire de Pie XII. Au delà des erreurs historiques, cela nous démontre (une fois de plus) que l'antiracisme est décidemment nocif.