mercredi, janvier 06, 2010

Débat sur l'identité nationale : on s'en doutait que ça allait finir comme ça

Eric Besson à La Courneuve :

«la France n'est ni un peuple, ni une langue, ni un territoire, ni une religion, c'est un conglomérat de peuples qui veulent vivre ensemble. Il n'y a pas de Français de souche, il n'y a qu'une France de métissage».

Ce n'est pas parce que le gouvernement est peuplé de gens qui renient notre pays qu'il faut en conclure qu'il n'existe plus.

2 commentaires:

Unknown a dit…

ouais en gros la France c'est les Balkans... sympa comme perspective d'avenir, on sait ce que ça vaut le "vivre ensemble" balkanique. j'ai comme l'impression qu'après un coup pareil les votes FN tant convoités par Sarko vont rester au FN.

Denis a dit…

... c'est bien beaux les "votes sanctions", mais ça conduit concretement à rien
et surtout à mettre à la direction des personnes qui ne font pas l'unanimité et dont la démagogie leur a appris à conquérir le cœur des électeurs. Pour ce qui est des compétences n'en parlons pas... et leur place du jour ne leur sert de tremplin que pour mieux nuire ailleurs le lendemain.