jeudi, janvier 28, 2010

Identité nationale, burqa, même cinéma

Je vous ai dit que le débat sur l'identité nationale était une grosse ficelle pour éviter d'agir (1).

Je vous ai dit la même chose sur la burqa.

Mon analyse est amplement vérifiée sur la burqa : la commission parlementaire dit qu'il faudrait interdire la burqa mais que c'est compliqué, vous comprenez. Bref, qu'on ne fera rien. C'est lâche et mensonger : ce n'est pas la capacité de faire qui manque (des solutions juridiques, on en trouve toujours), c'est la volonté.

Nul doute que le débat sur l'identité nationale finira aussi en eau de boudin, pardon, en eau de kebab.

Pauvre France. Pauvres Français.

**************
(1) : les seules vraies questions sont celles qui ne sont justement pas posées : doit on arrêter l'immigration ? Doit expulser les immigrés ? Le débat tourne autour de «Voulez vous plus d'immigration ou beaucoup plus d'immigration ?» Aucun intérêt.

1 commentaire:

Théo2toulouse a dit…

Bien sûr que c'est compliqué : on ne peut pas interdire la burqa et en même temps inviter ceux qui pratiquent la finance islamique.