vendredi, avril 30, 2010

Burqa : une loi pour de mauvaises raisons

La burqa dans un article du Figaro :

«Le gouvernement a bien veillé à ne pas rejeter le niqab au nom de la laïcité». Déjà, ça démarre mal : pourquoi ne pas invoquer le laïcité ? C'est une coutume bien française qui était fort bienvenue dans ce cas.

«Le gouvernement n'a pas souhaité clarifier plus avant les bases de l'interdiction, qui repose implicitement sur la dignité» Phrase consternante, le gouvernement a honte de défendre la dignité.

«De toute façon, le Conseil d'État n'a trouvé aucun motif qui permette, selon lui, l'interdiction totale. Donc nous ne sommes pas étendus sur les fondements». Ils se foutent vraiment du monde.

«La dignité est le seul fondement valable. Mais ce n'est pas gagné, croit-on à Matignon, car cette notion n'est pas définie dans la Constitution» Là c'est trop : le fondement de l'interdiction de la burqa est l'insulte faite à ceux qui la voient.

5 commentaires:

Epicier vénéneux a dit…

Le fondement juridique, s'entend.

Et si nous amendions la Constitution?

Théo2toulouse a dit…

"pourquoi ne pas invoquer le laïcité ?"

Parce que la laïcité (enfin, la vraie), c'est la non reconnaissance des religions.

"le gouvernement a honte de défendre la dignité."

Non, le gouvernement a créé une nouvelle usine à gaz qui n'a aucun fondement juridique. Mais je suis d'accord avec vous, les couilles des hommes de l'Etat se ramollissent à mesure que les jours où la loi sera votée.

Il faut reconnaître une qualité à cette loi : avec tout l'argent qu'il va récolter en amendes, l'Etat va pouvoir payer ses dettes et éviter la banqueroute au pays.

daredevil2007 a dit…

A Théo, là, je crois que vous prenez vos secrets désirs pour réalité...
Le mot courage ne faisant plus partie du vocabulaire de ces personnages, il ne faut surtout pas se faire d'illusions...

Théo2toulouse a dit…

@dd2007 :

Je vous rassure, je n'ai aucune illusion sur les politocards. Ils se foutent de la gueule du monde depuis des décennies et continueront ce grand foutage de gueule qu'ils ont érigé en système de gouvernement y compris le jour où le peuple en colère viendra leur demander des comptes dans leurs permanences.

Pour l'histoire de pays sauvé par la burqa, c'était une blague évidemment.

Anonyme a dit…

Mais qu'est-ce que c'est que ces conneries ? Depuis quand une loi a besoin de "fondements" ? Qu'est-ce que c'est que ces trouducutages de fonctionnaires payés à rien foutre ? Il faut interdire la burqa parce que les Français n'en veulent pas ! C'est trop compliqué à comprendre ?

On est en démocratie, ou bien c'est seulement quand ça arrange ces messieurs ?