dimanche, avril 11, 2010

Socialisme à la française : nous boirons le calice jusqu'à la lie

Je lis dans Le Figaro que le sénat pourrait passer à gauche. Comme il est très difficile de faire basculer le sénat, cela inaugurerait une tendance longue. Et il n'est pas non plus impossible que la gauche gagne en 2012.

Et puis quoi ? Même la prétendue droite mène une politique socialiste quand elle est au pouvoir, comme le prouve l'expérience , très malheureuse, chiraco-sarkosiste.

On va encore nous expliquer que nous ne sommes pas assez "solidaires", que nous ne payons pas encore assez d'impôts. Ceux qui travaillent vont encore devoir payer pour les feignasses et les assistés de toutes sortes. Cette politique désastreuse mange le capital du pays depuis tauarante ans, dilapide quotidiennement, en silence, la richesse accumulée sur plusieurs siècles (vendre le Louvre et Versailles et tout le patrimoine de l'État ne suffirait pas à combler la dette publique).

Cependant, nous continuons droit dans le mur, en poussant l'indécence jusqu'à la leçon aux autres ( discours de Sarkozy donnant en exemple le "modèle social français").

Le coche a été raté en 2007, maintenant il faut préparer l'après-banqueroute, désormais inévitable.

La seule politique qui vaille dans un monde ouvert est thatcherienne. Mais les esprits sont tellement pourris de fadaises socialistes que je doute que nous ayons ce courage et cette lucidité.

Alors nous passerons d'un monde ouvert à un monde fermé. Nous repliant dans notre coin, nous demanderons juste qu'on nous laisse mourir tranquillement, aspirant à une mort si douce, enfin à l'abri des soubresauts de l'histoire. La France-musée, comme c'est excitant.

11 commentaires:

Bruno a dit…

C'est sûr que ça commence à sentir le sapin pour la majorité. Mais dans tous les cas les augmentations d'impôts, ou les diminutions des services publics, semblent inévitables. Ca va faire mal. Je note d'ailleurs que parmi les jeunes, de plus en plus (j'ai plusieurs exemples dans ma famille) tentent l'expérience du départ à l'étranger (hors Europe).

Ammien Marcellin a dit…

C'est vrai, nous sommes clairement dans la politique du pire, avec pour choix deux formes de socialisme tout aussi inopérantes l'une que l'autre. Et dire que le gouvernement en place fait assaut de progressisme à tout va et d'écolothéologie... Des fossoyeurs ! L'UMP a perdu en tous les cas de nombreux électeurs. Perdu définitivement je veux dire.
Plus profondément, il faudra un jour remettre en question notre système politique, à tout le moins le quinquennat, qui offre une vision politique à très court terme. Une gestion à la petite semaine, une vision de taupe.
Le réveil sera dur...

fboizard a dit…

Il est remarquable d'employer le mot fossoyeurs.

En effet, Les fossoyeurs, c'est ainsi qu'André Guéraud, sous le nom de Pertinax, avait intitulé son livre, publié à New York pendant la guerre décrivant le personnel de la IIIème république finissante.

J'ai également en stock un message du même nom que je n'arrive pas à conclure.

Wardiplomat a dit…

Totalement d'accord avec vous Franck ! La France se transforme en musée et rien de plus. Ça n'est pas un hasard si notre pays est la première destination touristique du monde: notre pays est devenu un gigantesque site archéologique, un peu comme l'Égypte et la Grece (ahahaha....la Grece....). Il y a très peu d'entrepreneurs en France et la plupart des jeunes veulent faire carrière dans la fonction publique... Nous sommes dirigés par une clique de rigolos (mettre un ancien DRH de l'Oréal au ministère de l'éducation...fallait le faire !!!). Au rythme où ça va, la France finira par être rachetée par la Chine ou par les Emirats Arabes Unis.

fboizard a dit…

La situation est à bien des égards similaire : le péril est très bien analysé (mieux que le péril hitlérien), mais il manque de caractères pour agir et les institutions semblent étouffer toute velléité de vraies réformes.

Le personnel politique est peut-être encore plus médiocre (c'est subjectif) que celui de années 30-40.

La quinquennat est une catastrophe (quand on examine la liste de ses promoteurs, on n'est plus étonné).

Wardiplomat a dit…

Adolf Hitler voulait faire de la France "le potager et le lupanar de l'Europe." Et bien nous y sommes presque !

Ammien Marcellin a dit…

Une question me taraude: nos politiques ont-ils tout de même un minimum conscience de la réalité de la France ? Ou bien sont-ils pleinement les "idiots utiles" du pourrissement en cours ?
Merci pour la référence à propos du vocable "fossoyeur". Peut-on faire un parallèle avec la fin de la IIIème république ?

fboizard a dit…

WD,

Votre remarque est intéressante, car je pense que l'incapacité de la France a se botter le cul vient en partie du l'aboulie résultant de l'écrasement du printemps 40.

AM,

Je m'en fous, que nos politiciens soient conscients ou non. La seule chose qui compte, c'est qu'ils continuent dans leur entreprise d'appauvrissement de la France.

http://www.reichmantv.com/editorialbis.html

fboizard a dit…

Renseignez vous sur l'Australie, c'est instructif.

aio a dit…

pourquoi l'Australie ? pour fuir la France décadente ?

Wardiplomat a dit…

J'ai toujours voulu aller en Australie ! Les gens sont cools et il fait toujours beau.