jeudi, décembre 16, 2010

Europe : personne n'arrêtera la chute

Comme je le prévoyais, personne n'arrêtera la chute de l'Europe supra-nationaliste. Les Européistes iront jusqu'au bout de leur logique suicidaire car ils n'en connaissent pas d'autre.

Nous nous acheminons à grands pas vers la mutualisation des dettes étatiques, autrement dit le remplacement de plusieurs grands problèmes quasi-insolubles par un seul gigantesque problème vraiment insoluble. Folie !

Finalement, j'en viens à croire Jean-Marie Le Pen quand il dit que l'objet de l'UE est de détruire les nations européennes et que, quand elle aura enfin réussi, elle disparaîtra à son tour.

Car nous pouvons anticiper la suite : la mutualisation des dettes étatiques obligera à des abandons de souveraineté massifs, discréditant encore plus les nations, devenues impuissantes, aux yeux des peuples, qui se replieront sur les clans et les tribus.

Mais comme le problème d'endettement ne sera pas pour autant résolu, ce montage finira par s'écrouler et par entrainer dans sa chute l'Europe politique, mais entre temps, les nations auront été détruites. La place vacante sera prise par le chaos et la guerre civile. Belle réussite. C'est le prix de la bêtise.

Le seul recours : les peuples, qu'ils rechignent enfin à se faire violer par les technocrates apatrides. A eux de se montrer plus intelligents que leurs dirigeants.

5 commentaires:

fboizard a dit…

Certes, mais la réalité a la facheuse habitude de se rappeler d'une manière particulièrement brutale à ceux qui la méprisent.

chris alphabeta a dit…

Tout à fait ...mais , ça , c' était prévu ! ...par le NOM et le socialisme fabien ...et l' " affaire " était sadiquement " pensée " dans les moindres détails depuis 1950...
Couper la tete à tous ceux qui ont voté Europe au référendum !!!!

Evariste a dit…

"gigantesque problème vraiment insoluble", "le problème d'endettement ne sera pas pour autant résolu", dites-vous.

Ca semble facile a "resoudre" : la dette, etant irremboursable, ne sera pas remboursee. Je ne vois pas cela comme un effondrement. Je ne prone pas du tout ce gigantesque hold-up, mais je pense qu'il se produira, et je ne vois pas en quoi il serait destructeur des nations (il sera destructeur de la confiance des preteurs, bien sur, mais c'est un autre probleme).

fboizard a dit…

Je crois que vous avez raté une articulation dans mon raisonnement.

Je ne dis pas que l'endettement va détruire les nations.

C'est l'Europe à la mode bruxelloise qui va détruire les nations, en arguant de la mutualisation des dettes et de la nécessité concommitante d'abandons de souveraineté massifs.

Je suis d'accord avec vous que les dettes des Etats du Club Med (dont la France)ne seront pas remboursées. Mais ça ne sera pas à un mauvais moment à passer de quelques mois. Ca sera une période de crise de quelques années si nous réformons convenablement, de quelques décennies si nous faisons les mauvais choix.

N'oubliez jamais que dans les comptes d'une nation, on lit sa morale. Dans les nôtres, on lit l'assistanat, l'abandon, la paresse, l'irresponsabilité, le clientélisme électoral.

Toutes ces mauvaises habitudes ne changeront pas du jour au lendemain.

Théo2toulouse a dit…

"il sera destructeur de la confiance des preteurs"

Quand vous vous retrouvez interdit bancaire pendant plusieurs années, pas d'autre choix que de remettre vos finances d'aplomb et rapidement.

Il est à noter que l'Argentine, qui a connu cette déconvenue il y a dix ans, se retrouve, grâce à la socialiste Kirchner, de nouveau dans le peloton de tête des Etats aux dettes les plus problématiques de la planète. Le socialisme, même soft ou volontaire, ça ne fonctionne pas.

"Toutes ces mauvaises habitudes ne changeront pas du jour au lendemain."

Pourtant, ce sera nécessaire. Une partie des assistés n'aura pas d'autre choix que se lever pour aller chercher du boulot ou en créer.