lundi, janvier 24, 2011

Notre sainte Sécu que le monde entier nous envie se finance auprès des horribles fonds de pension américains

Notre sainte Sécu que le monde entier nous envie se finance auprès des horribles fonds de pension américains

Mais, bien sûr, vous auriez l'esprit tordu si vous considériez que c'est une indication que notre système est bancal.

3 commentaires:

Titus a dit…

Tout le système repose sur l'endettement (privé et public) compensé par la création de liquidités virtuelles (les banques privées ne possèdent pas les fonds qu'elles prêtent). Les pays développés qui s'endettent sont les meilleurs clients des banques privées.
Si vous travaillez pour Goldman Sachs ou JP Morgan vous devriez encourager les dettes de fonctionnement et les hypothèques sur le patrimoine national, mais ce n'est pas nécessaire. Nos amis socialistes de l'UMPS en manque perpétuel de moyens le feront avec zèle, ils roulent pour les banques à tous les niveaux, local, nationnal, Européen et même mondial. Le programme gauchiste du G20 de Sarkozy et la posture e discours libéral de Strauss-Kahn montre s'il en était besoin que socialisme et finance apatride font bon ménage.

Epicier vénéneux a dit…

Il me semble d'ailleurs bien avoir vu un jour un graphe mettant en évidence que la Bourse ne grimpait jamais aussi vite que sous un gouvernement de gauche. Faudrait que je remette la main dessus.

C'est particulièrement frappant pendant les cohabitations. Chirac Premier Ministre a vu la Bourse se tasser, Jospin l'a vue exploser.

Ou alors c'est le fruit du hasard.

Ou pas.

Epicier vénéneux a dit…

Ah! voilà.

Actionnaires de gauche