vendredi, février 25, 2011

Révoltes arabes : les Français s'en foutent

L'évocation trop insistante des révoltes arabes fait chuter les audiences télévisuelles.

Il y a une interprétation pessimiste : les Français sont décidément d'indécrottables bornés.

Il y a mon interprétation optimiste : ils s'en foutent comme de l'an quarante (1). Les Français ont plus de bon sens que les journalistes. Ces révoltes arabes ne les concernent pas, mis à part le prix de l'essence, les possibles vagues migratoires et les éventuels terroristes islamistes, toutes choses certes importantes mais qui ne demandent pas un suivi à la minute. Et les Français restent circonspects face aux enthousiasmes médiatiques de commande.

***************
(1) alerte, humour subtile. «S'en foutre comme de l'an quarante» est probablement une déformation de «s'en foutre comme de l'Al Coran».

Aucun commentaire: