jeudi, février 24, 2011

Sarkozy en nazi et Aubry en Staline ?



Je suis choqué par cette photographie. Non pas par l'insulte au président, devenue habituelle au point de ne plus choquer comme elle devrait, mais par la pauvreté de la référence.

Les jeunes socialistes n'ont pas d'autres références que «les heures les plus sombres de notre histoire» ? Ils ne connaissent rien d'autre ?

On notera par ailleurs la bêtise du message, l'outrance révélant la stupidité des auteurs : si Sarkozy est nazi, Aubry est Staline.

Quant à l'UMP, ils ne sont pas mieux : dès la première phrase de leur riposte, ils parviennent à employer le mot «nauséabond», qui est la marque des textes à 0 % de matière grise.

La campagne présidentielle 2012 est bien partie pour être un concours de crétinerie. Ceci n'a pas que des inconvénients : les Français attendent beaucoup trop de la politique et pas assez d'eux-mêmes. Si la médiocrité abyssale de nos politiciens pouvaient leur ôter leur fausse croyance dans la politique, cela serait déjà un progrès.

Aucun commentaire: