samedi, mars 12, 2011

Les forces du gros bisou peinent à rétablir l'ordre câlin

Échauffourées hier soir à Nanterre
AFP
12/03/2011 | Mise à jour : 19:07

Des échauffourées ont opposé hier soir des policiers du commissariat de Nanterre (Hauts-de-Seine) à des dizaines de jeunes [vous avez traduit, inutile que je vous fasse un dessin], conduisant à une quinzaine d'interpellations, a-t-on appris auprès de la préfecture. Vers 19H00, des policiers qui interpellaient deux personnes pour trafic de stupéfiants [un point Zemmour, un ]et violences volontaires sur agent de la force publique, dans le quartier Pablo-Picasso de Nanterre, ont été pris à partie par une quarantaine de jeunes qui leur ont jeté des projectiles. Les policiers se sont dégagés en utilisant des grenades de désencerclement et des flash-balls. Deux policiers ont été légèrement blessés. [bref, c'est la guerre]

Tro1is heures plus tard, des policiers et des pompiers intervenant dans le même quartier pour un feu de véhicule ont de nouveau été la cible d'un "groupe d'une quarantaine de jeunes armés de barres de fer, dans ce qui ressemble à un guet-apens" [c'est encore la guerre], indique-t-on de même source. Les policiers, qui ont reçu des renforts, ont de nouveau utilisé des grenades de désencerclement et des flash-balls[c'est toujours la guerre].

Une quinzaine de personnes ont été interpellées et placées en garde-à-vue. Elles ont toutes été relâchées aujourd'hui [c'est la guerre, mais quand on capture l'ennemi, on le relâche. Voilà une guerre que nous ne sommes pas près de gagner. Les forces prétendues de l'ordre sont fermement décidées à ce que force reste non pas à la loi mais au désordre].

Le jour où les français décideront de reprendre la direction de leur pays, cela sera terrible de revenir sur des années de lâcheté.

Aucun commentaire: