mardi, août 09, 2011

Rivers of blood : cette guerre civile qui vient et qu'ils ne veulent pas voir

Les plus avertis d'entre vous connaissent le fameux discours Rivers of blood d'Enoch Powell, prophétisant une guerre civile provoquée par l'immigration incontrolée.

Aujourd'hui, nous sommes arrivés à cette guerre civile, en Grande Bretagne.

Comme on pouvait s'y attendre, il y a quasi-unanimité dans les medias pour ne pas voir les causes. Ainsi, cet article du Figaro qui serait comique de mauvaise foi si le sujet n'était pas si grave : «Toutes les grandes villes du monde produisent ces désordres». Je n'ai pas vu qu'il y avait ces désordres à Moscou ou à Tokyo, qui sont pourtant de grandes villes.

Cette omerta des mafieux de l'immigrationisme n'est pas grave du point de vue de l'information : les gens savent, même si on ne le leur dit pas. C'est grave du point de vue politique : si les causes ne sont pas mises sur la place publique, on ne peut pas en débattre et on ne peut pas agir. On arrive à cette situation suicidaire : tout le monde comprend le problème, mais comme personne n'en parle publiquement (ou que les rares qui en parlent sont aussitôt couverts d'injures), la politique l'ignore.

...

Aucun commentaire: