lundi, septembre 12, 2011

«L'Europe, c'est corriger une connerie par une autre connerie»

Les européistes nous disent que l'Europe avance dans les crises. C'est un sophisme : si le l'idée européiste était saine, elle n'aurait pas besoin des crises pour avancer. Il suffit de lire les européistes, comme par exemple Jean Quatremer, pour voir que cette idée de l'avancée par les crises est absurde.

Philippe Seguin l'a bien résumé : «L'Europe, c'est corriger une connerie par une autre connerie».

Aucun commentaire: