mercredi, février 29, 2012

Churchill & Hitler (2)

Chose promise ...

Extraits Churchill & Hitler

Je vous ai scanné deux extraits, sans doute pas les plus intéressants, mais ceux qui se rapportent à des polémiques contemporaines, l'action des AlliÈs vis-à-vis du génocide juif et le bombardement de Dresde. Pour le reste, achetez le livre.

Ces polémiques sont proches de la stupidité car elles sont basées sur une profonde ignorance de ce qu'est la guerre. Tout le monde connait la phrase de Clausewitz (la politique continuée par d'autres moyens), mais, bizarrement, personne, au moins dans le grand public et les medias de masse, n'en tire les conséquences concernant l'analyse des deux guerres mondiales.

Nous avons de ces deux guerres une vision très caricaturale, hollywoodienne : les bons d'un coté, les méchants de l'autre (1), la situation d'une clarté cristalline dès le premier jour et les bonnes actions évidentes.

Or, c'est le contraire qui est vrai : à chaque fois, la situation est embrouillée et les actions rien moins qu'évidentes. C'est seulement après, par sagesse rétrospective, que les actions justes deviennent évidentes. Et comme l'histoire est écrite par les vainqueurs, le manichéisme est renforcé et les méandres politiques pudiquement passés sous silence.

Ainsi, il faudrait analyser plus finement ce que l'offensive "idiote" de la Somme doit à la guerre en coalition, à la nécessité de prouver à l'allié qui souffre à Verdun qu'on "fait quelque chose".

*************
(1) : pour la première guerre mondiale, les gentils sont les soldats, naturellement pacifistes, et les méchants les généraux, naturellement sanguinaires. Pour la seconde guerre mondiale, les gentils sont les Alliés (Staline compris) et les méchants les nazis et leurs affidés.

Aucun commentaire: