lundi, février 13, 2012

Naufrage de l'Euro : et si les Allemands étaient devenus de grands stratèges ?

Historiquement, les Allemands sont d'excellents tacticiens et des stratèges assez mauvais. C'est pourquoi je me méfie de ma propre hypothèse, mais la voici tout de même, soumise à votre critique.

E. Zemmour le répète souvent, mais il n'est pas le seul : la part du commerce allemand hors zone Euro augmente. Autrement dit, l'intérêt de l'Euro pour l'Allemagne diminue.

On peut donc faire l'hypothèse que les Allemands sont tentés de sortir de l'Euro avec le minimum de dégâts pour eux.

Le scénario idéal pour les Allemands serait une explosion attribuable aux Grecs ; d'où la tentative de les soutenir comme la corde soutient le pendu, de faire semblant de les aider tout en y mettant des conditions qui les étranglent et les poussent à l'irréparable.

N'oubliez pas que l'Allemagne étant un pays vieillissant (la France aussi, mais c'est caché par des Français de papier), elle a intérêt à une monnaie forte et à des taux élevés. L'Allemagne a au moins cette intelligence de ne pas tomber dans l'illusion mercantiliste du remède-miracle de la monnaie faible et des taux d'intérêt bas.

Il est donc rationnel pour les Allemands de se débarrasser de tous les boulets qui font baisser l'Euro : Grèce, Portugal, Italie et France.

Je suis curieux de voir si la suite des événements validera mon hypothèse.

Aucun commentaire: