jeudi, avril 26, 2012

Devant un choix médiocre, les petites raisons comptent

Nous avons le choix entre un très mauvais président (Sarkozy) ou un très très mauvais président (Hollande).

J'avoue que l'idée de foutre une bonne claque à tous ces journalistes qui tiennent la victoire de Hollande pour acquise et qui s'en pourlèchent déjà les babines n'est pas légère dans mon choix de voter Sarkozy au second tour.

Je souffre par avance de toutes les leçons de morale que ces jacasseurs nous assèneront en cas de victoire hollandaise.

C'est mesquin, petit. Mais, entre nous, avez vous vu quelque chose de grand dans cette campagne ?

Aucun commentaire: