jeudi, juillet 05, 2012

Le gouvernement Hollande va-t-il faire serrer l'économie ?


Vous savez ce que qu'est un moteur qui serre ? Pour différentes raisons, le piston se coince dans le cylindre, le moteur est HS et les roues bloquées, c'est foutu. Le serrage est brusque mais il est généralement le fruit d'un problème qui a grossi lentement.

Comme je vous l'ai écrit, j'ai peur que cela soit pile-poil le scénario qui nous attende. En effet, l'Etat ne cesse de rogner les marges des entreprises pour compenser sa propre sous-productivité et financer ses clientèles de bons-à-rien.

Cela a deux effets destructeurs :

> une préférence pour le court terme : quand on a une très faible marge, on n'investit plus, on ne prend pas de risques, on ne pense plus à long terme, on s'accroche jusqu'au mois prochain.

> une forte pression sur les salariés.

Oui, je suis convaincu que les principaux reproches des socialistes aux patrons viennent (au moins pour les PMEs) d'abord de la pression fiscale.

Mais nous n'en sommes même plus là. Nous en sommes à la goutte d'eau qui fait déborder le vase ou, comme disent les anglophones, à la paille qui casse le dos du chameau.

Nous en sommes aux boites qui ferment et aux entrepreneurs qui partent.

Et qu'on n'appelle pas les entrepreneurs au patriotisme : l'Etat n'est pas le pays, l'Etat est un voleur. Oui aux efforts pour le pays, non aux sacrifices pour l'Etat spoliateur, pour ses clientèles et pour ses privilégiés. Que les hommes de l'Etat montrent la voie de l'effort et de la justice et on rediscutera du patriotisme (voir billet précèdent).

Comme cela n'arrivera pas, nous avons une crainte qui est en train de se muer en certitude : le gouvernement Hollande enthanasie l'économie. Mais c'est normal, pour un partisan de l'euthanasie. Non ?

Aucun commentaire: