lundi, juillet 09, 2012

A propos des gens brillants


J'ai des collègues en extase devant les gens brillants. Quand ils ont dit «Ah, Untel, il est brillant», ils croient avoir tout dit.

Comme fait remarquer le serial commentateur Curmudgeon «Il est brillant, mais a-t-il raison ?» C'est bien le problème.

Dans les années 80, adolescent, j'ai découvert la polémique Camus-Sartre. J'ai pris le parti de Camus. Sartre était plus brillant que Camus mais il s'est trompé sur tout.

Vous connaissez la blague sur les Polytechniciens : «La différence entre un train et un Polytechnicien ? Le train, quand il déraille, il s'arrête.»

L'exemple parfait : Jean Bichelonne, dont un des professeurs disait «Il sait tout sur tout, et c'est tout». Autre manière de le dire : «Il sait tout et ne comprend rien».

Combien de catastrophes et de désastres provoqués par des gens brillants ?

Le gouvernement du maréchal Pétain était rempli de brillants militaires qui n'avaient qu'un léger défaut, pour des militaires : ils perdaient les guerres. Nos cabinets ministériels sont aujourd'hui peuplés de gens brillants, qu'ont-ils fait de bien dans leur vie ? Quand ont-ils œuvré positivement ? Et que laissent-ils derrière eux ? Des ruines.

Au fond, le brillant est, comme le sérieux, la qualité des gens qui n'ont pas d'autres qualités, de ceux dont on ne peut pas dire qu'ils sont fins, sensibles, intelligents, pragmatiques, pertinents, ingénieux, talentueux, inventifs.

Je ne dis pas que le brillant est une qualité de cireurs de pompes pour le simple plaisir d'un jeu de mots : je pense vraiment que c'est une qualité de courtisans. Le Versailles des Lumières était le paradis des gens brillants, voyez où cela les a menés.

Prenez des exemples autour de vous : Martin Hirsch et Dominique de Villepin sont brillants, ce sont d'ignobles escrocs, des fats et, surtout, des courtisans.

1 commentaire:

CptJ a dit…

Au final, vous n'êtes bel et bien qu'un minable aigri. Aucun message positif dans ce que vous écrivez ; continuez à trouver le mal partout, faites-en des posts puis quand vous aurez terminé, tirez-vous une balle.

À bon entendeur.