samedi, août 04, 2012

Décadence : il n'y a pas que nous

Vous reconnaitrez là, en français, les propos habituels de Hitchens et de Dalrymple.

D'ordinaire, je trouve Alexandre Adler pontifiant et complètement à coté de la plaque. Pourtant, même une pendule arrêtée marque l'heure exacte deux fois par jour.

Je suis d'accord que l'Europe est un remède possible. Mais nous ne parlons pas de la même Europe !

Le spectacle affligeant d'une Angleterre décadente

Aucun commentaire: