dimanche, août 05, 2012

Fate is the hunter (Ernest K. Gann)

Le meilleur livre d'aviation que j'ai lu.

Gann résiste un peu mieux que Saint-Exupéry à son insupportable envie de philosopher -ça doit être une tare de pilote écrivain.

Il décrit avec une grande sensibilité la psychologie du pilote. Ce que j'ai lu de mieux permettant au "pékin" de comprendre les pilotes.

Ses aventures du début de l'aviation commerciale moderne, de 1938 à 1950, sont prenantes au point que ce livre a servi de semence à quatre scénarios de films. Cela ne doit pas être loin d'un record.

J'ai aussi découvert que l'aviation commerciale naissante avait fait beaucoup de victimes. Je le savais vauguement mais n'avais pas l'ordre de grandeur en tête : il y a eu, à ce jour, 369 accidents de DC4, pourtant avion d'excellente réputation.

Une fois de plus, je n'ai pu m'empêcher, en lisant la vie de ces aventuriers et de ces bâtisseurs d'empire, de me faire cette réflexion que le principe de précaution est une véritable catastrophe, un suicide civilisationel sous une forme juridique.

Aucun commentaire: