vendredi, octobre 19, 2012

Foutage de gueule gouvernemental

Vincent Peillon veut rétablir la morale à l'école mais est favorable à la dépénalisation du cannabis.

Moscovici et Cahuzac (1) ne tarissent de mots d'amours pour les entrepreneurs mais les volent et les contraignent à l'exil.

Ayrault nous serine la "compétitivité hors-coûts" (qui ne demande aucun effort à l'Etat), mais c'est de "compétitivité coûts" (qui exige des efforts de l'Etat) dont les entreprises ont besoin pour fiancer la "compétitivité hors-coûts".

Valls joue les fiers-à-bras mais veut encore plus de naturalisations express.

Ce gouvernement se fout de notre gueule, mais le fond de l'affaire, c'est qu'il est socialiste : autrement dit, il estime que toute la société appartient à l'Etat et doit lui être soumise.

**********
(1) : ceux-là portent sur le gueule qu'ils nous prennent pour des cons. Avec leurs petits airs supérieurs, ils n'arrivent même pas à le dissimuler.

Aucun commentaire: