samedi, octobre 20, 2012

Les Pigeons, un mouvement corporatiste comme les autres

Il sont bien sympathiques, ces Pigeons. Mais ils ne sont qu'un mouvement corporatiste comme les autres.

Du moment que le pal fiscal qu'on leur promettait s'éloigne de leur fondement, peu leur importe qu'il aille ravager un autre derrière pour compenser le manque à gagner. Et, d'ailleurs, ils se sont faits couillonner : la reculade qu'ils ont obtenue est si complexe qu'elle est quasi-inappliccable.

Non, la solution ne peut être clientéliste, puisque le problème est justement le clientélisme. L'addition des problèmes particuliers ne peut être renversée que par une solution globale, c'est-à-dire politique.

Or, d'offre politique alternative, pas l'ombre d'une, puisque la France a cette étonnante particularité que tous ses partis politiques sont socialistes. Ils se chamaillent sur les modalités de ce socialisme, mais aucun ne remet en cause la base du socialisme : la croyance que l'Etat est légitime dans tous les domaines, du berceau à la tombe.

CPEF.

Aucun commentaire: