samedi, octobre 20, 2012

Le racisme comme terreur littéraire (R. Mlillet)

Ayant signalé que je n'avais pas lu Richard Millet, un mien collègue s'est empressé de me prêter (sous le manteau, bien entendu) cet opuscule.

Sur le fond du propos, je suis d'accord, on rejoint Philippe Muray et Renaud Camus : le Grand Remplacement est l'arme qu'ont trouvée les salauds pour détruire notre civilisations.

Mais que son style, auquel il tient fort, est lourd !

Je préfère Philippe Muray : l'humour est très noir, mais c'est encore de l'humour.

Aucun commentaire: