vendredi, novembre 16, 2012

Horreur ! Un enfant, ça se fait et ça s'élève à deux

La crise aggrave la situation économique des mères seules

Surprise ! On redécouvre une vérité élémentaire : un enfant, ça se fait à deux et ça s'élève à deux.

C'est d'autant plus comique qu'il y a eu un article similaire dans Le Monde il y a un an. Autrement dit, certaines vérités sont bien connues mais elles ne conduisent à aucune remise en cause.

Il est vrai qu'en nos temps irréalistes de «mariage homosexuel», toute vérité élémentaire n'est pas bonne à dire.

On nous dit que la société doit «prendre en compte ces situations». En bon français, ça veut dire «donner des sous».

Je suis dubitatif : est-ce à la société de payer l'irresponsabilité des parents ?

Les parents irresponsables ont certes une excuse : la société fait tout pour les encourager à l'irresponsabilité (assistanat, divorce facile, forclusion du père, absence de jugement moral de l'irresponsabilité, etc).

On voit le problème d'une société permissive, qui refuse la pression sociale (sauf sur certains sujets choquant le politiquement correct) : les femmes qui font des bébés toutes seules ne sont ni très intelligentes ni très équilibrées (sinon, elles ne le feraient pas) mais, avant que notre civilisation ne s'écroule, la pression sociale minimisait ce genre de bêtises.

Le sujet me préoccupe, j'en avais déjà parlé. Je n'ai pas évolué sur le sujet, sauf peut-être vers encore un peu plus de sévérité, car il y a deux victimes : les enfants et la société.

Aucun commentaire: