jeudi, novembre 15, 2012

La gauche, ce n'est pas rigolo


La droite, ou les malheurs de l'évidence naturelle

J'ai trouvé cet article intéressant car il conclut sur l'humour.

Il existe bien des raisons de ne pas être de gauche, mais une de celles qui me touchent le plus profondément est l'absence d'humour des gauchistes. Ce sont des gens qui se prennent terriblement au sérieux. Evidemment, quand on est un sauveur de Planète (ou de Prolétariat, ou d'Humanité), on n'a pas de temps à perdre en plaisanteries.

Le seul humour du gauchiste consiste à se moquer de ses ennemis, degré zéro de l'humour, qui est avant tout auto-dérision.

Inversement, le conservateur qui sait qu'il n'est qu'un insignifiant maillon d'une longue histoire peut se moquer de lui-même tout en faisant son devoir. Cyrano et d'Artagnan montent à l'assaut en plaisantant.

Les bons humoristes de gauche ne sont pas légion (non, Guy Bedos n'est pas bon. Non, «l'humour Canal» est à pleurer) et vous avez sans doute remarqué que, depuis que la bien-pensance fait régner sa terreur, on ne rigole plus des masses.

Bref, pour reprendre le dicton anglais sur l'humour allemand (1), l'humour de gauche, c'est comme l'humour de droite, l'humour en moins.




*************
(1) : l'humour allemand, c'est comme l'humour juif. L'humour en moins.



Aucun commentaire: