jeudi, novembre 15, 2012

Les phobophobes me font marrer


Il y a des gens qui me font bien rire, ce sont les phobophobes, ceux qui arguent de la peur éprouvée par l'adversaire pour le disqualifier «Vous dites cela parce que vous avez peur de l'Autre (de l'islam, de l'étranger, etc. La liste des peurs interdites est infinie)», sous-entendu «Puisque votre opinion est inspirée par la peur, elle ne vaut rien».

C'est d'autant plus marrant que les phophobes sont eux-mêmes en proie à une terreur panique du fascisme qui a totalement disparu depuis seulement soixante-dix ans.

Mais cet argument de la peur est dépourvu de la moindre valeur : il y a des peurs légitimes et raisonnables, qu'il est sain d'éprouver.

La négation de toute peur ne peut venir que de pompeux imbéciles, d'arrogants qui n'ont jamais affronté le danger, c'est-à-dire d'aventuriers de salon, de guerriers de préau, de discoureurs de banquet.

Il y a des peurs légitimes, certaines sont même salutaires.

Si Louis XVI avait eu un peu plus peur en juillet 1789, il aurait peut-être fini sa vie paisiblement au fond de son lit.

Aucun commentaire: