samedi, novembre 17, 2012

On peut être anti-libéral, mais il faut en assumer les conséquences

Une fois de plus, j'ai regardé Zemmour et Domenach communiant dans l'anti-libéralisme.

Pourquoi pas ? Mais alors, il faut en assumer les conséquences : la pauvreté, le chômage et l'Etat envahissant.

Car il y a une certitude : le libéralisme engendre la prospérité, l'anti-libéralisme engendre la pauvreté.

On peut être anti-libéral parce que toute la vie n'est pas dans le matérialisme, mais les anti-libéraux sont-ils prêts à assumer les conséquences matérielles de leur choix ?

Aucun commentaire: