samedi, novembre 17, 2012

Pourquoi la décadence de la classe dirigeante française ?

La décadence française se marque en quelques dates.

Le traité de Paris de 1763 renonçant à la France américaine me paraît le premier point saillant.

Cet imbécile de Voltaire pouvait bien écrire qu'on ne cédait que quelques arpents de neige, ce fut une erreur majeure, Arouet est fidèle en cela au manque de vision et à l'arrogance des petits hommes du XVIIIème siècle, il aurait du se contenter d'écrire des petits contes plaisants pour dames oisives.

Ensuite, les dates de la décadence s'enchainent : 1789, 1815, 1870, 1940, 1974, 1995.

Ces deux dernières dates pourront étonner, mais je tiens les élections de Valéry Giscard d'Estaing et de Jacques Chirac, compte-tenu de leurs politiques, comme de véritables catastrophes. En comparaison, l'élection de François Mitterrand en 1981 n'est que la suite logique de la cour effrénée que son prédécesseur a faite à la bien-pensance.

A chacune de ces dates, la classe dirigeante française descend une marche de l'escalier qui mène de l'honneur à la bassesse.

Aujourd'hui, il suffit de regarder une photo du gouvernement pour être pris de lourds sanglots.

Cette descente aux enfers de la classe dirigeante m'intrigue. Quelqu'un a-t-il une explication ? Même si j'imagine bien que chercher une explication simple à des évènements complexes est illusoire ?



Aucun commentaire: