samedi, décembre 22, 2012

La sortie de crise idéale

Je décris cette sortie de crise idéale par pur plaisir intellectuel, je sais qu'elle n'a aucune chance de recevoir un début de commencement de réalité :

> privatisation de l'économie, réduction de l'Etat aux fonctions régaliennes. Privatisation d'EDF, de la SNCF, de l'éducation, de la santé, des assurances sociales etc. Suppression du statut de la fonction publique (sauf pour les fonctions régaliennes). Diminution des impôts et des déficits.

> Réduction du mille-feuilles administratif et social-clientéliste (division par deux de tout : nombre de couches, de communes, d'élus).

> sortie de l'Euro.

> banqueroute des deux-tiers.

> fermeture des frontières à l'immigration extra-européenne.

Aucun commentaire: