mardi, décembre 18, 2012

Le mur de Berlin fiscal

Ce qu'il y a de bien avec nos socialistes français, c'est qu'ils sont prévisibles: tout ce que leurs prédécesseurs soviétiques ont fait en dur, ils le font en mou.

L'endoctrinement des enfants dès la maternelle ? Najat Vallaud-Belkacem et Vincent Peillon y travaillent avec un enthousiasme qui fait plaisir à voir.

La soumission du monde de l'art ? C'est déjà bien avancé mais Aurélie Filipetti fignole l'écrabouillement des derniers espaces de libertés.

L'enfermement et la psychiatrisation des dissidents ? La presse complice le fait symboliquement tous les jours.

François Hollande et Jean-Marc Ayrault, eux, s'attaquent à des travaux de chef : le mur de Berlin fiscal. On nous parle d'«exit tax» (au moins, c'est clair) et d'«harmonisation fiscale» (une fois qu'on a compris qu'il ne s'agit pas du tout de s'aligner avec les taux d'imposition estoniens, c'est clair aussi).

Même raisonnement que pour le premier mur de Berlin : des gens cherchent à s'enfuir ? On n'en tire pas la conclusion que le socialisme est un échec et qu'il faudrait arrêter de déconner. On en tire la conclusion qu'il faut construire un mur pour forcer les gens à goûter malgré eux le bonheur du paradis socialiste.

L'idée est la suivante : vivre dans des enfers fiscaux n'est une souffrance que parce qu'il existe des paradis fiscaux. Supprimons les paradis fiscaux, il n'y aura plus de point de comparaison et donc plus de souffrance.

Colombine et Arlequin, je veux dire Hollande et Ayrault, ont une chance : quasiment tous les pays occidentaux ayant versé dans les folies social-clientélistes, tous les hommes de l'Etat du monde se donnent la main pour augmenter les impôts. Tous ne peuvent pas vivre aux iles Caïmans.

Mais, tout de même, la concurrence fiscale reste : augmenter les impôts, oui. Mais moins que le voisin, se disent certains. Et tout le monde n'est pas aussi socialiste que les Français. Comme le premier mur de Berlin, le mur minable Hollando-Ayraultiste finira par tomber.

Au fait, on me dit que Singapour est tellement prospère à force de libéralisme économique qu'il vient de supprimer l'impôt sur le revenu. Une autre planète ...




1 commentaire:

Anonyme a dit…

Une source au sujet de Singapour? Merci