lundi, décembre 17, 2012

Tesson à propos de Hollande

Philippe Tesson sur François Hollande :

Mais, surtout, l'expérience [Mitterrand de 1981] fut menée sinon avec élégance, en tout cas avec un minimum de correction. De politesse. On n'alla pas jusqu'à insulter l'ennemi. Avec François Hollande, il en va différemment. On ne peut décidément rien contre sa nature. Et l'on n'a pas toujours la culture suffisante. Ni l'habileté politique. Ni le vrai courage. On a l'instruction, mais l'instruction, ce n'est pas un art.

Ce faisant, Philippe Tesson met le doigt sur les quatre principaux défauts de François Hollande que la presse complice passe sous silence : il est lâche, sectaire, inculte et vulgaire.

Il arrive que la presse, complice du pouvoir, laisse deviner le premier défaut, parce qu'il est impossible à cacher, mais les autres, qui étaient clamés avec une hystérie portée au rouge contre Nicolas Sarkozy, sont soigneusement dissimulés.

Si François Hollande était resté au poste où il a atteint son niveau d'incompétence, Président du Conseil Général de Corrèze, je me contenterais de le mépriser silencieusement comme il le mérite et de plaindre les Corréziens.

Malheureusement, il est devenu ce qu'il est devenu et je ne peux garder mon mépris silencieux.

Aucun commentaire: