dimanche, décembre 23, 2012

Quand les législateurs n'étaient pas encore des crétins incultes et vaniteux : les interventions de Bonaparte sur la famille au Conseil d'Etat

Si ces débats peuvent être vus comme rudement misogynes (mais la misogynie était-elle un défaut ou une marque de lucidité ?), ils étaient animés de bon sens et du louable souci de préserver la société.

Les interventions de Bonaparte au Conseil d'Etat

Aujourd'hui, nos législateurs sont mus (certains sans même s'en rendre compte, ce qui est encore plus grave) par une inextinguible soif de nihilisme et de destruction. C'est terrifiant : ils ouvrent un gouffre sous nos pieds.

Aucun commentaire: